Transition énergétique : une centrale solaire prévue sur le site de l’Oncopole à Toulouse

Temps de lecture estimé à environ 7 minutes.
Avatar de l'auteur "Charline N." Charline N.

le 27 octobre 2021

SOMMAIRE

Le 22 septembre dernier, le maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole, Jean-Luc Moudenc, a inauguré sur ses terres la plus grande centrale solaire urbaine de France.

Cette ferme solaire fait partie d’un plan global qui vise à rendre la ville plus “verte”. En effet, chaque année, de nouveaux habitants s’installent toujours plus nombreux dans l’agglomération. Le développement de l’immobilier neuf à Toulouse est donc particulièrement fort, tout comme l’augmentation constante des déplacements et de la consommation d’énergie. Il est donc important de contrebalancer l’impact que la population grandissante peut avoir sur l’environnement, en mettant en place de grands projets écologiques.

Les actions en faveur de la transition climatique et des énergies vertes développent également l’attractivité de la métropole et améliorent la qualité de vie des habitants. Toulouse Métropole souhaite devenir une ville d’excellence en matière de climat à l’échelle internationale.

© CatwalkPhotos - Shutterstock

La plus grande centrale solaire urbaine de France

La ferme solaire toulousaine, conçue et construite par Urbasolar, possède des dimensions hors-normes. Elle est constituée de 35 000 panneaux photovoltaïques et couvre une surface de 25 hectares.

Ces panneaux à couche mince sont composés de verre et de métal. Ils sont tous reliés les uns aux autres et forment de grandes tables photovoltaïques.

« Ils captent l’énergie lumineuse qui se transforme en électricité basse tension que l’on va ensuite faire passer dans des onduleurs afin de créer du courant alternatif », détaille le directeur de développement d’Urbasolar, Julien Picart.

Ce courant est ensuite injecté dans le réseau de la ville via une ligne souterraine.

La centrale solaire de Toulouse est quasiment autonome. Elle nécessite, en effet, peu d'intervenants permanents. Depuis leurs locaux situés aux Sept deniers, les collaborateurs d’Urbasolar surveillent ce site très sécurisé.

« Toutes les 10 minutes, nous vérifions plus de 500 points de contrôle sur la centrale et ce à distance, depuis notre centre de supervision », précise Julien Picart.

Les techniciens peuvent intervenir très rapidement sur le site en cas de besoins.

Les gains écologiques

L’immense centrale solaire de Toulouse a déjà commencé à produire de l'électricité. Une partie de l'énergie consommée par les toulousains provient de ces nombreux panneaux photovoltaïques. Un nouveau cap a donc été franchi dans le développement d’une énergie plus verte à Toulouse.

La centrale permettra à la métropole de Toulouse d’éviter, chaque année, le rejet de 6 000 tonnes de dioxyde de carbone (CO2) dans l’atmosphère. À terme, elle assurera également la consommation annuelle de 19 000 habitants, en produisant 20 millions de kilowatt-heure (kWh).

Un emplacement symbolique

© Keramu Sakura - Wikimedia Commons

La centrale solaire de Toulouse occupe une parcelle de 25 hectares, face à l'usine Ariane Group et à proximité du périphérique. Cet emplacement est hautement symbolique, car la centrale a été construite sur les ruines de l’usine AZF, vingt ans après la catastrophe.

« La ville montre sa capacité à conjuguer devoir de mémoire et investissement dans l’avenir sur le site de l’ancienne usine AZF » a déclaré le maire de la ville, Jean-Luc Moudenc.

La ferme solaire a l’avantage de valoriser un site qui a été fortement pollué et de lui donner une deuxième vie grâce à un projet environnemental de grande envergure.

Le secteur Sud-Est Oncopole de Toulouse est de plus en plus convoité par les sociétés qui cherchent à s’installer dans la métropole. À côté de la centrale, se trouve notamment le Campus Santé du Futur. Ce centre de lutte contre le cancer vient de s’ouvrir au grand public. Les mobilités douces et les aménagements durables sont au cœur de ce grand projet à la renommée internationale.

Une centrale avant-gardiste

© Los Muertos Crew - Pexels

C’est le groupe Urbasolar qui a été choisi comme partenaire pour l'investissement, la conception et l'exploitation de la centrale solaire de Toulouse. L’entreprise est acteur incontournable du solaire photovoltaïque et elle a pour ambition de contribuer significativement à la transition énergétique en France, comme à l’international.

Par sa grandeur et ses caractéristiques innovantes, la ferme solaire toulousaine a été un vrai challenge pour les équipes d’UrbaSolar. L’esthétique du projet a également été particulièrement réfléchi et soigné, en collaboration avec l’artiste plasticien Damien Aspe.

« La nature du terrain, modifiée par la catastrophe, a nécessité la mise en œuvre d’un design et des procédés d’installation innovants, afin de respecter le site et d’en faire un projet remarquable sur le plan environnemental »

explique Gilles Amendola, Vice-Président d’Urbasolar.

Le sol de l’ancienne usine AZF a été pollué et il a fallu mettre en place de nombreuses innovations techniques pour installer la centrale sans creuser le sol. Seuls des pieux ont pu être placés dans la terre et les tables photovoltaïques ont dû être surélevées, ce qui diffère d’une installation classique de panneaux solaires.

Enfin, la production de la centrale est surveillée en temps réel. Il s’agit d’une installation complètement connectée qui permet d’ajuster quotidiennement le pilotage central, afin d’optimiser la production d’énergie solaire.

Un design soigné

Le design de la centrale solaire de Toulouse a été réalisé par un plasticien Damien Aspe. Cet artiste est lui-même originaire de la métropole. Il a conçu la ferme solaire comme une œuvre d’art contemporaine, en utilisant la technique appelée Land Art. Cette tendance de l'art contemporain utilise l’environnement et les matériaux de la nature pour réaliser des créations artistiques en extérieur.

Pour cette centrale solaire géante, Damien Aspe a utilisé des panneaux de différentes couleurs en alternance. Selon le point d’observation, les couleurs visibles (le bleu, le jaune et le rose) et le rendu de l'œuvre sont différents.

Cette œuvre est visible en hauteur en prenant l’avion à l’aéroport de Blagnac ou en utilisant le téléphérique Téléo.

Un projet participatif

La centrale solaire de Toulouse est le résultat de l’association de plusieurs organismes publics et privés de la région. Le principal associé est Toulouse métropole, mais on peut également citer la régie municipale d’électricité, l'entreprise Urbasolar, l’agence régionale énergie climat ou bien le collectif de citoyens toulousains Citoyen’R.

Le budget total pour la conception et la construction de la centrale solaire de Toulouse est évalué à 12,4 millions d’euros. Il a principalement été porté par les collectivités locales, comme Toulouse Métropole. La spécificité de ce projet est d’offrir aux habitants de l‘agglomération, la possibilité de participer à ce financement, via la coopérative Citoyen’R, qui a pris part au capital de la société à hauteur de 2 %, soit environ 40 000 €. Une levée de fonds a donc été lancée auprès des citoyens de la métropole de Toulouse.

Toulouse, une ville verte innovante

© Akil Mazumder - Pexels

Cette centrale solaire hors norme a été réalisée dans le cadre du grand plan climat 2017 - 2030 de Toulouse métropole. L’objectif principal est d’accélérer significativement le développement des énergies renouvelables dans la région et de diminuer, par la même occasion, les gaz à effet de serre (GES).

La métropole de Toulouse a en effet de grandes ambitions dans la réduction de ses GES, et a développé une stratégie pour lutter contre le réchauffement climatique sur les 10 prochaines années. L’objectif que s’est fixé la ville est de réduire de 40 % ses émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030.

Quatre enjeux sont visés dans ce grand plan climat de la métropole :

L’énergie solaire photovoltaïque constitue une énergie renouvelable particulièrement adaptée à la métropole toulousaine qui dispose d’un potentiel d’installations important. Elle peut en effet s’appuyer sur la construction neuve, sur son patrimoine public et sur les importants investissements dédiés aux grandes installations.

Ce plan est très ambitieux mais nécessaire pour participer à l’effort collectif de la préservation de la planète et pour offrir une meilleure qualité de vie aux riverains. La transition climatique doit être le fil rouge du développement économique du territoire, tout comme celui du bien-être des habitants. Cela passe par le fait de devenir un pôle d’excellence sur le climat à l’échelle internationale.

Pour mener à bien cet objectif, la ville a par exemple développé le “cadastre solaire”. Il s’agit d’un outil en ligne gratuit à destination du grand public, des entreprises et des collectivités. Il permet de fournir des informations concernant le potentiel solaire de leur toiture. La métropole développe également des projets solaires photovoltaïque sur les sols, les parkings et les toitures de grandes surfaces (entrepôts...).

En bref

La métropole de Toulouse vient officiellement d’inaugurer, sur son territoire, la plus grande centrale solaire de France. Celle-ci s’intègre dans l’ambitieux plan climat de la ville qui vise à diminuer rapidement les émissions de gaz à effet de serre et à améliorer la qualité de l’air et le bien-être des habitants.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
05 61 21 79 49
Partager sur