L'Analyse du Cycle de Vie d'un bâtiment (ACV) dans la RE2020

Temps de lecture estimé à environ 8 minutes.
Contrôles :
Avatar de l'auteur "Hervé KOFFEL" Hervé Koffel

le 11 avril 2024

[ mis à jour le 11 avril 2024 ]

SOMMAIRE

Alors que la conscience environnementale intègre progressivement les consciences, l'Analyse du Cycle de Vie (ACV) émerge comme un outil précieux pour évaluer l'impact écologique des bâtiments. Cette méthode permet d'identifier les opportunités de réduire les émissions de gaz à effet de serre, la consommation d'énergie et l'impact sur les ressources naturelles, et ce sur toute la durée de vie d’un bâtiment.

L'introduction de la réglementation environnementale 2020 (RE2020) en France, remplaçant la précédente Réglementation Thermique 2012 (RT2012), impose des critères plus stricts en matière de performance énergétique et d'impact écologique des constructions neuves. Elle rend notamment obligatoire la réalisation d’une ACV avant de lancer la construction d’un bâtiment. Cette norme oblige les acteurs du secteur à adopter des pratiques plus vertes.

Nous détaillerons ici les principes et les étapes de l'ACV, et verrons les implications de la RE2020 pour les professionnels du bâtiment ainsi que les bénéfices d'une approche de construction plus durable et responsable.

La RE2020, cette révolution pour la construction écologique

RE2020 : La relève de la RT2012

Alors que la RT2012 se concentrait principalement sur l'amélioration de l'efficacité énergétique des bâtiments, la RE2020 élargit le spectre d'action en intégrant des critères environnementaux plus globaux. L’obligation de réaliser une analyse du cycle de vie du bâtiment fait partie des mesures phares de la nouvelle norme.

Entrée en vigueur le 1er janvier 2022, cette nouvelle réglementation environnementale diminue de façon drastique l'empreinte écologique des constructions neuves, en prenant en compte non seulement leur performance énergétique mais aussi leur impact sur le climat, la biodiversité, et la consommation des ressources naturelles. Ces données sont mesurées via 6 indicateurs :

analyse cycle de vie bâtiment – un cordon électrique entoure une maison à côté de feuilles et d’une ampoule
© Yurii_Yarema - shutterstock

En mettant l'accent sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre, la RE2020 s'aligne sur les objectifs ambitieux de la France en matière de lutte contre le changement climatique, visant une neutralité carbone à l'horizon 2050.

La RE2020 encourage l'utilisation de matériaux de construction à faible impact carbone, promeut les énergies renouvelables et vise à améliorer le confort thermique des bâtiments, notamment en période de canicule.

Impact de la RE2020 sur les pratiques de construction

L'entrée en vigueur de la RE2020 a nécessité une adaptation rapide des professionnels du bâtiment. Architectes, ingénieurs, constructeurs et promoteurs immobiliers doivent désormais intégrer les principes de l'ACV dès la phase de conception des projets. Cette réglementation a stimulé l'innovation dans le secteur de la construction, avec le développement de nouveaux matériaux écologiques, de techniques de construction plus durables et de solutions énergétiques innovantes. De plus, cela vaut autant pour les logements neufs que pour les bâtiments tertiaires.

La RE2020 a également un impact sur le choix des matériaux de construction. Les matériaux biosourcés, recyclés ou à faible émission de carbone sont privilégiés, contribuant ainsi à la réduction de l'empreinte carbone des nouveaux bâtiments. De plus, cette réglementation encourage les pratiques de construction qui minimisent les déchets et favorisent le recyclage et la réutilisation des matériaux en fin de vie.

À noter en revanche que ces nouvelles exigences et nouveaux matériaux ont nécessairement un impact sur coûts de construction, et par extension les prix de l’immobilier .

Les principes de l'Analyse du Cycle de Vie d’un bâtiment

Définition et objectifs

L'Analyse du Cycle de Vie du bâtiment (ACV) est une méthode d'évaluation systématique qui mesure l'impact environnemental d'un bâtiment depuis l'extraction des matières premières nécessaires à sa construction, en passant par sa phase d'utilisation et d’exploitation, jusqu'à sa démolition et la gestion des déchets qui en résultent.

L'objectif principal de l'ACV est de fournir une image complète des consommations énergétiques et émissions de gaz à effet de serre associés à un bâtiment, permettant ainsi d'identifier les opportunités pour réduire ces impacts à chaque étape du cycle de vie.

L'ACV est un des piliers de la démarche d'éco-conception, permettant d'intégrer les considérations environnementales dès la phase de conception d'un projet. Les différents acteurs de la construction d’un bâtiment peuvent comparer l'impact écologique de différentes options de conception et de matériaux, et de choisir les solutions les plus durables.

analyse cycle de vie bâtiment – Concept de maison écologique illustré par une maisonnette en bois
©Andrii Yalanskyi - Shitterstock

Les étapes clés de l'ACV

L'ACV d'un bâtiment se décompose en plusieurs étapes clés, chacune ayant un impact spécifique sur l'environnement :

  1. Extraction des matières premières : Cette étape évalue l'impact de l'extraction des ressources naturelles nécessaires à la construction du bâtiment, incluant l'énergie consommée et les émissions de gaz à effet de serre générées.
  2. Fabrication des matériaux et des produits : Ici, l'analyse porte sur les procédés de fabrication des matériaux de construction, en considérant les émissions de CO2, la consommation d'eau, et les déchets produits.
  3. Transport : Cette phase examine l'impact environnemental lié au transport des matériaux vers le chantier, en prenant en compte la distance parcourue et le mode de transport utilisé.
  4. Construction : L'impact de la phase de construction sur l'environnement est évalué, incluant la consommation d'énergie et d'eau, ainsi que la gestion des déchets de chantier.
  5. Utilisation : L'ACV considère les impacts liés à l'exploitation du bâtiment, tels que la consommation énergétique pour le chauffage, la climatisation, et l'éclairage, ainsi que la maintenance et les réparations.
  6. Rénovation et réhabilitation : Cette étape prend en compte les impacts des travaux de rénovation ou de réhabilitation effectués au cours de la vie du bâtiment.
  7. Fin de vie : Enfin, l'analyse inclut la démolition du bâtiment et le traitement des déchets, évaluant les possibilités de recyclage et de valorisation des matériaux.

Les bénéfices de l'ACV pour la construction de bâtiments neufs

L'intégration de l'Analyse du Cycle de Vie (ACV) dans la construction neuve, rendue obligatoire par la RE2020, offre une multitude de bénéfices tant pour l'environnement que pour les acteurs du secteur de la construction. Ces avantages se manifestent à travers une meilleure gestion des ressources, une innovation accrue, et une valorisation des projets de construction durable.

Vers une construction plus durable

L'ACV permet une compréhension approfondie de l'impact environnemental des bâtiments à chaque étape de leur cycle de vie, offrant ainsi la possibilité de trouver des solutions pour minimiser cet impact. En évaluant les émissions de gaz à effet de serre, la consommation d'énergie et d'eau, ainsi que l'utilisation des ressources naturelles, les professionnels du bâtiment peuvent identifier et mettre en œuvre des stratégies de réduction efficaces pour espérer atteindre l’objectif de neutralité carbone d’ici 2050.

Cela conduit à des constructions plus durables, qui non seulement contribuent à la lutte contre le changement climatique mais offrent également des espaces de vie plus sains et plus confortables pour les utilisateurs finaux.

Parmi les matériaux à faible impact carbone adoptés, on retrouve notamment le bois, la terre crue, le béton végétal (chanvre, chaux...) ou cellulaire, les isolants de type ouate de cellulose, laine de coton ou de bois, liège... Ajoutons à cela la réduction des déchets de construction et l'installation de systèmes de production d’énergie renouvelable (pompes à chaleur aérothermique ou géothermique, panneaux solaires, chaudières biomasse) et nous obtenons des pratiques qui découlent directement de l'application de l'ACV et de la RE2020.

analyse cycle de vie bâtiment – des ouvriers posent des panneaux solaires sur un toit
(c) anatoliy_gleb - shutterstock

Innovation et éco-conception

L'ACV stimule l'innovation dans le secteur de la construction. La recherche de matériaux alternatifs, l'amélioration des procédés de fabrication, et la conception de bâtiments énergétiquement efficaces sont des domaines clés où l'innovation est primordiale. L'éco-conception, qui intègre les principes de durabilité dès la phase de conception, devient une pratique standard et propulse sur le devant de la scène les bâtiments qui excellent tant en termes de performance environnementale qu'énergétique.

Grâce à ces évolutions de la construction, l’objectif à très long terme est que le parc immobilier soit constitué majoritairement de BEPOS (Bâtiment à Énergie Positive), ces bâtiments qui produisent plus d’énergie qu’ils n’en consomment, et que l’on soit débarrassés des “passoires énergétiques”.

À noter également que l'ACV ouvre la voie à une approche plus circulaire de la construction, où les matériaux sont conçus pour être recyclés ou réutilisés en fin de vie. Cela réduit la dépendance aux ressources vierges et diminue l'empreinte écologique des projets de construction, tout en créant de nouvelles opportunités économiques dans le secteur du recyclage et de la gestion des déchets. De même, les producteurs locaux et l’économie de circuit court est privilégiée afin de réduire au maximum l’empreinte carbone liée au transport des matériaux de construction.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
Partager sur