La future Halle des mobilités au cœur du projet Grand Matabiau Quai d'Oc

Temps de lecture estimé à environ 6 minutes.
Contrôles :
Avatar de l'auteur "Hervé KOFFEL" Hervé Koffel

le 18 avril 2024

[ mis à jour le 18 avril 2024 ]

SOMMAIRE

La ville de Toulouse se prépare à un nouveau chantier de taille avec la construction de la Halle des mobilités, un projet central dans le cadre du vaste projet urbain Grand Matabiau Quai d'Oc. Ce projet de réaménagement du quartier de la gare verra sortir de terre des bureaux, commerces, espaces verts et autres programmes immobiliers qui viendront étayer l’offre de logements neufs à Toulouse.

Située au cœur de la métropole toulousaine, cette nouvelle halle vise à répondre à l'augmentation constante du nombre de voyageurs utilisant les transports publics, tout en intégrant des solutions de mobilité durable.

La Halle des mobilités sera conçue pour devenir un véritable carrefour de la vie urbaine et un exemple de modernité architecturale. Avec des projections estimant le nombre de voyageurs à 150 000 par jour d'ici 2032, le projet reflète les ambitions de la ville de Toulouse et de la région Occitanie pour une mobilité plus intégrée et respectueuse de l'environnement.

Un look aérodynamique pour un projet à grandes ambitions

La future Halle des mobilités, avec une surface impressionnante de 4 400 m², est destinée à devenir le nouveau centre névralgique des transports de Toulouse. Conçu par le groupement international composé de l'agence danoise BIG (Bjarke Ingels Group, concepteurs du nouveau siège de Google entre autres) et de la firme française A+Architecture, ce projet se distingue par une architecture audacieuse et fonctionnelle.

Inspiré par des éléments iconiques tels que l'avion Concorde (approprié pour la ville de l'aéronautique), et la teinte rouge-rose de la brique toulousaine, le design du bâtiment reflète une esthétique moderne tout en rendant hommage à l'histoire et à la culture de la ville.

”Je souhaitais avoir un geste architectural fort, car je regrette souvent qu’en France, nous soyons assez frileux là-dessus… Ce bâtiment va marquer le quartier, il va donner un bel envol aux mobilités décarbonées à Toulouse et en Occitanie. Ce sera un signal de notre ambition politique en la matière.”

Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie

Le complexe multifonctionnel prévoit non seulement de faciliter les flux de passagers entre les différents modes de transport – métro, bus, train et vélo – mais aussi d'incorporer des espaces commerciaux et de services. Cette conception holistique vise à créer un environnement vivant et interactif où les voyageurs peuvent facilement transiter tout en profitant de diverses commodités. En plus d'offrir des facilités de transit, la Halle des mobilités est pensée pour être un point d'attraction au sein du quartier, avec ses espaces ouverts au public et ses zones commerciales.

halle des mobilités toulouse – visuel halle des mobilités extérieur jour
(c) Bjarke Ingels Group

Une conception multifonctions

La Halle des mobilités est la cerise sur le gâteau de l’ambitieux projet urbain Grand Matabiau Quai d’Oc, ayant pour but de transformer la gare Matabiau et le secteur Marengo en un véritable pôle d’échange multimodal qui facilitera les déplacements quotidiens des Toulousains ainsi que des voyageurs de passage.

Cette transformation intégrera efficacement les différents modes de transport public, à savoir les lignes de métro A et C, le réseau de bus, ainsi que les services ferroviaires, y compris la future ligne à grande vitesse (LGV) reliant Bordeaux à Toulouse.

« Cette halle des transports est un projet exemplaire. Elle va relier et solidariser l’ensemble des modes de transports décarbonés et alternatifs à la voiture individuelle »

Jean-Luc Moudenc, Maire de Toulouse et Président de Toulouse Métropole

Au-delà de sa fonction de transit, la Halle des mobilités offrira une gamme complète de services destinés à améliorer l'expérience des usagers. En effet les 4400m² de la Halle des mobilités se situent au sein d’un ensemble plus large de 12 000m² de surface de plancher totale, avec plusieurs usages à la clé. Parmi les installations prévues, 1600m² seront dédiés à une vélostation sécurisée de 1 000 places, qui représente un élément clé du projet, promouvant ainsi le transport écologique et accessible en plein cœur de la ville.

En complément des infrastructures de transport, le projet inclut également 6 360 m² de bureaux régionaux, répartis sur 7 niveaux, qui hébergeront des services administratifs et des organismes à vocation régionale (notamment la Maison du Climat, dédiée aux initiatives environnementales).

Enfin, la Halle des mobilités aspire à devenir un véritable ‘tiers-lieu’. Elle est conçue pour devenir un espace de vie urbaine, avec des commerces, des espaces de restauration et des zones de détente, qui contribueront à revitaliser et dynamiser le quartier Marengo. Ainsi ce sont 1200m² de commerces qui viendront compléter le projet, pensé pour créer un environnement agréable et fonctionnel, favorisant ainsi le bien-être des citoyens et la cohésion sociale.

halle des mobilités toulouse – visuel halle des mobilités intérieur
c) Bjarke Ingels Group

Un projet bas-carbone aligné avec les objectifs urbains

La construction de la Halle des mobilités à Toulouse intervient dans une perspective d'augmentation importante de la fréquentation de la gare Matabiau, avec une estimation qui passe de 50 000 à 150 000 voyageurs quotidiens d'ici 2032.

Cette projection tient compte de l'impact de la future ligne C du métro prévue pour 2028 et de l'arrivée de la ligne à grande vitesse Bordeaux-Toulouse. Face à cette croissance, le projet vise à améliorer substantiellement la capacité et l'efficacité du hub de transport tout en garantissant une intégration harmonieuse avec le tissu urbain environnant.

D'un point de vue environnemental, la Halle des mobilités est conçue pour répondre à des standards élevés de durabilité. Le bâtiment promet une construction bas-carbone, intégrant des matériaux écologiques et des technologies éco-responsables. En effet, l'inclusion de panneaux photovoltaïques sur le toit et la connexion au réseau de chaleur urbain de Toulouse sont des exemples de l'engagement envers une réduction significative de l'empreinte écologique du complexe.

Développement et financement d’un projet pharaonique

Le développement de la Halle des mobilités à Toulouse est un processus étendu, qui a débuté avec des phases de conception et de planification minutieuses. La phase initiale a impliqué des consultations publiques et des études d'impact pour assurer l'alignement du projet avec les besoins des citoyens et les objectifs environnementaux. Ces étapes préparatoires ont abouti à la sélection du design proposé par le groupement BIG et A+Architecture, après un concours international d'architecture qui a mis en évidence plusieurs propositions de haute qualité.

Un budget faramineux

Le projet, d'un coût total estimé à 65 millions d'euros, est financé majoritairement par la Région Occitanie qui contribue à hauteur de 61 millions d'euros, représentant 94% de l'investissement total. Toulouse Métropole complète ce financement avec une contribution de 4 millions d'euros. De plus, une subvention de l'État de 1,2 million d'euros a été allouée dans le cadre de l'appel à projets sur les pôles d'échanges multimodaux, soulignant l'importance stratégique du projet pour la région.

halle des mobilités toulouse – visuel halle des mobilités intérieur végétalisé
(c) Bjarke Ingels Group

Calendrier du projet

La construction est programmée pour commencer en 2026, avec une finalisation prévue pour 2028. Ce calendrier est aligné avec les délais de mise en service de la nouvelle ligne de métro C et l'intégration de la ligne à grande vitesse (d’ici 2032), des éléments clés qui maximiseront l'efficacité du nouveau pôle d'échanges multimodal. Les travaux se dérouleront en phases, permettant une réalisation graduelle des différentes composantes du projet tout en minimisant les perturbations pour la ville et ses habitants.

Ce projet ambitieux est un exemple de la façon dont les investissements publics dans les infrastructures de transport peuvent catalyser le développement urbain, stimuler l'économie locale et améliorer la mobilité régionale. En fin de compte, la Halle des mobilités ne représente pas seulement un coût, mais un investissement stratégique dans l'avenir de Toulouse, favorisant une croissance durable et inclusive.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
Partager sur