Ligne C du métro de Toulouse : état des lieux en juin 2023

Temps de lecture estimé à environ 9 minutes.
Contrôles :
Avatar de l'auteur "Pierre Ferreiro" Pierre Ferreiro

le 15 juin 2023

[ mis à jour le 15 juin 2023 ]

SOMMAIRE

La ligne C du métro de Toulouse constitue sans aucun doute l’un des projets d’urbanisme les plus anticipés dans la Ville rose. Pour les habitants à l’année, celle-ci permettra de se rendre beaucoup plus facilement dans certains secteurs de la ville et de la Métropole. Et pour les investisseurs, elle ne manquera pas de faire grimper la valeur immobilière des appartements neufs à Toulouse situés dans les quartiers desservis, comme Montaudran.

Mais où en est donc le projet en ce mois de juin 2023 ? La date de livraison est encore loin, celle-ci étant prévue pour la fin d’année 2028, mais le chantier avance tout de même bon train. Si au terminus de Colomiers, le projet de station change complètement de visage, le chantier de la station de Blagnac avance à un bon rythme. Le déplacement du monument aux morts a, lui, été reporté. Le point sur le chantier.

Colomiers : vers la création d’un grand pôle d’échanges multimodal

La station de métro de Colomiers sera le terminus de la ligne C du métro : cette station est donc particulièrement importante. D’importants changements ont néanmoins été apportés au projet de base : la station comprendra un parking, mais sa capacité de base a été divisée par deux. Explications.

Ligne C métro Toulouse – le début du chantier à la gare de Colomiers
©Luna Lyons — Wikimédia Commons (CC BY-SA 4.0)

Un parking-relais qui voit sa capacité d’accueil divisée par deux

Comme pour les autres terminus des lignes A et B, la station Colomiers, située à l’extrémité Nord-Ouest de la ligne C du métro de Toulouse, doit abriter un grand parking-relais. La station doit prendre place au niveau de l’actuelle gare SNCF de la ville, qui va donc elle aussi bénéficier de ce grand espace de stationnement. Cependant, selon la volonté des élus de Colomiers, dont la maire, ce parking verra sa capacité divisée par deux.

Au lieu d’accueillir 1000 places comme cela était prévu, une capacité similaire à celle du parking-relais de Basso Cambo ou de Borderouge, il n’accueillera plus que 500 places. Pour l'édile, “il ne faut pas que les usagers aient besoin de prendre la voiture pour rejoindre le terminus”. Tisséo, de son côté, a pris en compte les contraintes d’accès à ce parking-relais et s’est engagé à “trouver des alternatives à la voiture plutôt [que de] créer de nouveaux parkings. Le secteur a en effet tendance à être saturé, notamment en heures de pointe.

Développer les transports en commun autour de la station

Afin de permettre aux usagers de se rendre au terminus de Colomiers de la ligne C du métro de Toulouse, le développement de l’offre de transports en commun est envisagé. Cette station a en effet pour but de devenir un véritable pôle d’échanges multimodal, au même titre que la future station Matabiau Gare, aujourd’hui Marengo SNCF, au centre du tracé de la ligne C.

Afin d’offrir des alternatives, la maire de Colomiers réfléchit notamment à doubler la ligne SNCF Toulouse-Auch, sur la portion qui relie Colomiers à Brax. En parallèle, un projet visant à réhabiliter une ancienne ligne de chemin de fer reliant Colomiers à Plaisance-du-Touch en voie pour les bus devrait permettre de faciliter les transits. Sans oublier que le projet de RER Métropolitain est toujours en cours de réflexion.

Désengorger le centre de Colomiers

En plus de développer les transports en commun, une autre piste est étudiée : celle de stimuler les déplacements doux autour du site. Ainsi, des aménagements piétons et vélos en direction de la gare et des arrêts de bus seront confortés. Cela rejoint le projet de Réseau Express Vélo de Toulouse Métropole, pour lequel de grandes pistes cyclables sécurisées vont être créées, notamment depuis Colomiers en direction de Brax, Cornebarrieu, Plaisance-du-Touch et Fonsorbes.

En parallèle, afin de compenser la perte des 500 places prévues sur le parking-relais de Colomiers, Tisséo prévoit de mettre à disposition 1000 places entre le terminus et la station Fontaine Lumineuse. Cette station, à la lisière entre Colomiers et Blagnac, manquait en effet de places de stationnement telle qu’elle avait été prévue. La zone de stationnement sera ainsi plus vaste, ce qui devrait permettre de désengorger le centre de Colomiers et faciliter le quotidien des habitants.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous

Station de Blagnac : une porte d’entrée pour l’aéroport

En parallèle, les travaux commencent du côté de la station de Blagnac, qui permettra de relier le centre-ville de Toulouse avec l’aéroport de Blagnac. En plus des voyageurs, celle-ci devrait voir passer tous les jours de nombreux travailleurs.

Ligne C métro Toulouse – Le rond-point Jean Maga
©Google 2023

Des travaux qui viennent de commencer

Les travaux concernant la nouvelle station de métro de Blagnac viennent de commencer en ce début du mois de juin 2023. Sa construction a été entamée sur un terrain situé à proximité de l’autoroute 63, à proximité du Rond-Point Jean Maga. Celle-ci se trouvera ainsi à l’entrée de la ville, non loin de l’hôpital de Purpan. Elle sera desservie par le tramway, des bus, et la ligne C du métro de Toulouse.

Ici, comme à Colomiers, l’accent sera mis sur les mobilités douces. Des aménagements supplémentaires seront ainsi créés à destination des piétons, des vélos, et autres trottinettes électriques sur les abords de ce rond-point relativement dangereux, reliant Toulouse, Blagnac et le périphérique. En revanche, aucune aire de stationnement n’est prévue pour les voitures. Une mise en service partielle de la station est prévue pour 2026, en même temps que l’inauguration du Tramway Aéroport Express.

Une liaison directe entre l’aéroport et le centre-ville

La station de Blagnac va jouer un rôle crucial dans le cadre du projet de la ligne C de métro de Toulouse. Celle-ci est en effet un véritable pôle d’échanges multimodal, qui va permettre de passer du métro à la ligne Tramway Aéroport Express en direction de l’aéroport de Blagnac. Ce sera ainsi la porte d’entrée dans la Ville rose pour de nombreux voyageurs, et un point de passage obligé pour les voyages aériens.

Cette nouvelle ligne de tramway aura une fréquence de passage plus élevée que la ligne T2, avec une rame toutes les cinq minutes. L’aéroport passerait à 7 minutes de la station Blagnac, et à 24 minutes de la gare Matabiau. Cette nouvelle ligne de tramway devrait être mise en service en 2026, deux ans avant le métro, mais la station Blagnac se présentes d’ores et déjà comme un point de passage obligé pour les voyageurs.

Un des plus grands bassins d’emploi de la Métropole

Mais Blagnac, ce n’est pas seulement l’aéroport et les voyages : c’est aussi énormément d’emplois. Les travailleurs d’Airbus et de la zone d’activité d’Andromède peuvent actuellement emprunter la ligne de tramway T1 pour se rendre sur leur lieu de travail, qui elle, n’est pas arrêtée. Mais celle-ci connaît une fréquentation très importante, et s’avère assez lente : il faut en effet 32 minutes pour aller de Arènes à la zone d’activités Aéroconstellation.

Un grand nombre d’employés d’Airbus emprunte donc la voiture, causant des embouteillages monstres sur le périphérique. L’arrivée de la ligne C du métro de Toulouse, troisième ligne du réseau, devrait améliorer les choses pour les quelques 45 000 employés se rendant quotidiennement sur la commune. Elle devrait également améliorer la connexion entre les principaux bassins de l’emploi de la Métropole, comme celui de Montaudran Aérospace.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous

D’autres nouvelles de la ligne C du métro de Toulouse

D’autres chantiers de moindre envergure ont été entamés pour la ligne C du métro de Toulouse. Des maisons du métro ont été inaugurées afin d’informer les riverains sur les travaux en cours, et le déplacement du Monument aux Morts a été reporté. En parallèle, le chantier du prolongement de la ligne B va bon train.

Ligne C métro Toulouse – Les travaux autour de la station INPT de Labège
©Luna Lyons — Wikimédia Commons (CC BY-SA 4.0)

Des maisons du métro ouvertes pour le public

Afin d’informer les riverains sur le projet de la ligne C du métro et sur l’avancement des différents travaux qui y sont liés, trois “maisons du métro” ont été inaugurées dans la Métropole. Celles-ci sont implantées dans les deux villes qui accueillent des terminus de la ligne C du métro de Toulouse : Colomiers, et Labège. La troisième se trouve, elle, dans le centre-ville toulousain, non loin de François-Verdier.

Il s’agit de véritables lieux d’accueil pour le public, à vertu pédagogique. À l’intérieur de chacune d’entre elle se trouvera un espace exposition où les visiteurs pourront observer l’avancée des chantiers, et un espace de rencontre où chacun pourra poser ses questions. Un interlocuteur sera ainsi toujours à disposition regardant toutes les incertitudes concernant les déviations et autres fermetures temporaires de commerces.

Déplacement du Monument aux Morts reporté

C’est le chantier le plus rocambolesque regardant le projet de la ligne C du métro de Toulouse : celui du déplacement du Monument aux Morts de François-Verdier. Cet imposant édifice doit en effet être déplacé afin de permettre le creusement des tunnels de la ligne C et l’aménagement de la station François Verdier, qui permettra de faire l’échange entre la ligne A et la ligne B. Elle a vocation à devenir une des stations les plus importantes de la ligne.

Afin de déplacer le Monument aux Morts, Tisséo a procédé à plusieurs opérations délicates, dont des renforcements et “l’empaquettage” du Monument. Celui-ci devrait ensuite être soulevé à deux mètres au-dessus du sol puis déplacé à une trentaine de mètres de son emplacement d’origine. Cette intervention, originellement prévue le début de l’été, devrait finalement débuter à partir du jeudi 31 août.

.

Le viaduc du prolongement de la ligne B prend forme

En parallèle, le mardi 9 mai, le chantier de construction du viaduc du prolongement de la ligne B est passé à la vitesse supérieure à Labège. La réalisation des fondations profondes a en effet débuté, avec un terrassement réalisé à plusieurs mètres de profondeurs pour permettre la construction des piliers qui soutiendront le viaduc qui reliera les villes de Ramonville et Labège, en passant au-dessus du périphérique.

Pour rappel, ce viaduc, long de 2,2 kilomètres, viendra rallonger la ligne B et permettre de relier deux stations supplémentaires au Sud de l’actuel terminus, Ramonville. Le parc d’activités du Canal et la ville de Labège, un des plus grands bassins d’emploi de la Métropole, seront ainsi desservis à l’horizon 2027, avec une connexion prévue avec la ligne C du métro de Toulouse.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
Partager sur