En 2021, quels matériaux durables et écologiques dans la construction neuve, à Toulouse ?

Temps de lecture estimé à environ 7 minutes.

Publié le 01 mars 2021 par

Christelle Privat Avatar de l'auteur "Christelle Privat"

SOMMAIRE

En France, l’urgence climatique n’est plus un sujet de second rang, mais un véritable enjeu de société. En témoigne les nombreuses villes françaises qui ont basculé dans le giron des “Verts” lors des dernières élections municipales. Désormais, à Besançon, Bordeaux, Lyon, Pointe-à-Pitre, Poitiers, Tours, ou Strasbourg, la politique de la ville bat au rythme de la planète !

Dans le secteur de la construction, le constat est le même, l’écologie est un sujet dominant. Le secteur représente près de la moitié de la consommation d’énergie et près d’un tiers des émissions de gaz à effet de serre, en France. Il faut que ça bouge !

Les architectes et les promoteurs immobiliers du neuf, sont en première ligne, pour tenter de réduire l’empreinte carbone des maisons et des appartements neufs sur le territoire, conformément aux accords internationaux. La ministre Emmanuelle Wargon l’a elle-même rappelé lors de la présentation des principales orientations sur la RE2020 : « Le quart du parc de logements de la France de 2050 n’est pas encore construit. Ces futures constructions neuves se doivent d’être à la fois durables pour notre planète et de qualité pour leurs occupants. »

Les acteurs de la construction rivalisent d’ingéniosité pour trouver les matériaux durables de demain. Certains s’inspirent de techniques ancestrales qui avaient été délaissées au profit du béton, moins onéreux, d'autres regardent par-delà les frontières les savoir-faire venant des pays du monde. L’immobilier neuf à Toulouse suit le mouvement et propose des solutions s’intégrant au paysage de la ville et à son environnement. Un défi d’envergure ...

Toulouse au « bois » dormant : la star des matériaux durables !

Immeuble en bois avec jeux de volumes et baies vitrées
©dani3315 - Shutterstock

Depuis les récentes annonces des ministres Barbara Pompili, et Emmanuelle Wargon sur la nouvelle règlementation environnementale pour les bâtiments neufs (RE2020), le monde a les yeux rivés sur le bois. Ce matériau séculaire, biosourcé, revient au goût du jour pour ses nombreuses qualités thermiques, hygrométriques, et écologiques. De plus, c’est un matériau qui stocke le carbone, ce qui va dans le sens de la décarbonation de l’énergie, chère à la RE2020.

Le bois a une très faible conductibilité thermique, il est 15 fois moins conductible que le béton. Il permet donc d’éviter les ponts thermiques. En hiver la chaleur se conserve mieux, et en été la fraicheur est préservée. Il consomme beaucoup moins de combustibles fossiles que pour une maison réalisée en béton.

En termes de design les possibilités sont multiples car le bois est malléable. Design scandinave moderne, ou architecture traditionnelle, le bois permet de s’offrir un habitat en harmonie avec la nature, avec des formes douces, épurées, et des intérieurs sains, car il assaini l’air ambiant.

À Toulouse, la société Ami Bois est un poids lourd du secteur. Et si le bois n’est pas encore le matériau préféré des français (10 % au niveau national), le PDG de la société a de bons espoirs pour les années à venir. Déjà très présent dans le sud-ouest de la France, il espère l’ouverture de 4 à 5 franchises par an.

Les promoteurs immobiliers du neuf à Toulouse, proposent déjà des résidences en bois, à l’image de La Canopée Wood Art, ce projet immobilier innovant constitué de 76 % de bois, au sein de l’écoquartier de la Cartoucherie. Wood’Art atteint le niveau de performance BEPOS E3C2 !

La terre crue : le matériau ancestral, écoresponsable

La terre crue est l’un des principaux matériaux de construction utilisés dans le monde, notamment dans les pays du sud. C’est un matériau biosourcé, durable et écologique car il est abondamment et localement disponible. Ce matériau que l’on trouve sous nos pieds, peut se recycler à l’infini, il est facile à travailler et il offre une palette de couleurs et d’aspects selon les minéraux qui le composent.

En France, c’est un matériau que l’on utilise peu, car il est associé aux constructions anciennes. Cependant, il présente de très bonnes qualités. Il peut résister à de très hautes températures (gel) et il peut être prélevé en circuit court, puisqu’on le trouve partout. Il absorbe les odeurs, est hygrothermique et offre un confort acoustique intéressant.

Avec la vague verte actuelle, on recommence à s’y intéresser et à le reconsidérer. Certains parlent de matériau d’avenir. Mélangé à d’autres matériaux comme le bois, la pierre etc., il peut servir à construire des maisons modernes, contemporaines et performantes en termes d’énergie.

À Cornebarrieu, le nouveau pôle culturel “Aria” à la pointe de la construction écoénergétique a été pour partie conçu en terre crue, une nouveauté pour un édifice public en France.

La brique rouge de Toulouse qui est faite de terre cuite, est également reconsidérée, car c’est un matériau durable qui promet de belles réalisations architecturales. De plus il contribue au patrimoine et à l’image de la Ville Rose. Le nouvel édifice de la Toulouse School of Economics (TSE), qui a été conçu avec plus de 7 000 m² de briques foraines faites d’argile locale, est un bel exemple.

La pierre naturelle fait des émules

La pierre naturelle est écologique et durable, car contrairement au béton, ce matériau n’est pas transformé. L’énergie consommée pour l’extraire et la mettre en forme est très faible et son inertie permet la conservation de la fraicheur d’été, et l’isolation en hiver. On remarque un engouement pour la pierre qui peut être mélangé à d’autres matériaux et qui donne un caractère rustique et authentique à la réalisation immobilière. Le luxe se tourne de plus en plus vers ce matériau qui donne du cachet aux propriétés.

Le bambou asiatique et le liège, portugais

Le bambou, traditionnellement exploité en Asie est un matériau respirant, et ultra résistant. C’est une plante à croissance rapide et comme toutes les plantes, elle stocke le carbone. C’est donc un matériau biosourcé, durable et écologique. En Asie, on peut trouver des bâtiments entièrement construits en bambou, à l’instar des maisons balinaises du Cabinet indonésien Ikubu. Ces maisons sont très esthétiques et s’adaptent parfaitement à leur environnement.

En Europe, on utilise le bambou pour les panneaux massifs ou pour faire de beaux parquets. En Occitanie, dans le Gers, on peut se rendre au Parc aux bambous qui possède 200 espèces, au sein d’un environnement centenaire. Il est possible d’en acheter à la pépinière du parc. À Toulouse, l’immeuble de bureaux Elipsys confié à Taillandier Architectes Associés présente une belle façade de 25 kilomètres de bambou.

Pendant longtemps le liège a été utilisé pour la fabrication de petites pièces, comme les bouchons de bouteilles. Aujourd’hui, c’est un matériau que l’on peut retrouver dans le mobilier d’intérieur ou encore dans la construction d’habitats. Les nombreuses qualités du liège expliquent l’engouement pour ce matériau déjà très utilisé au Portugal.

Le liège est un très bon isolant sonore, il résiste à l’eau et surtout, il est écologique. L’abatage des chêne-liège n’est pas nécessaire pour recueillir la matière. Il suffit de récupérer l’écorce de l’arbre qui se régénère au bout de 9 ans. Très cultivé en méditerranée, il peut être exploité localement et il est biodégradable. De multiples projets architecturaux d’envergure, sont composés de liège comme : le projet du studio sud-africain Counterspace, ou la Cork Screw House du studio allemand Rundzwei Architekten.

Aux Pays-Bas, ils osent la maison en carton !

Aux Pays-Bas, la Wikkle House est en carton recyclé et elle coûte moins de 100 000 € ! Le carton est un matériau plus connu pour la fabrication de meubles, comme les chaises ou les tables basses par exemple. Aujourd’hui les néerlandais s’attaquent à l’habitat, et le produit final est vraiment convaincant.

La Wikkle House présente de multiples avantages :

Cette maison, ne sera peut-être pas une maison familiale transmise de générations en générations, malgré tout c’est une très belle proposition qui peut parfaitement convenir pour un bungalow de vacances, ou comme annexe dans le jardin pour agrandir son espace de vie. Nul doute que les Toulousains auront des idées exceptionnelles pour intégrer ce matériau inédit à leurs futurs projets immobiliers.

Partager sur