Le président de la FPI Toulouse Occitanie veut relancer l’immobilier neuf à Toulouse

Temps de lecture estimé à environ 7 minutes.
Avatar de l'auteur "Charline N." Charline N.

le 26 janvier 2022

[ mis à jour le 26 janvier 2022 ]

SOMMAIRE

En décembre dernier, les cinquante-deux membres de la Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI) Toulouse Occitanie ont réélu leur Président, Stéphane Aubay, pour un nouveau mandat de 3 ans. La FPI Toulouse Occitanie représente 18 000 emplois dans la filière du bâtiment et environ 9 000 biens immobiliers construits chaque année sur le territoire.

Malheureusement à Toulouse, comme ailleurs en France, on observe une raréfaction des biens mis en vente sur le marché de l’immobilier. Cela est d’autant plus dommageable, que la demande de logements s'accroît un peu plus chaque année, grâce à la population grandissante de la métropole toulousaine.

Face à cette situation, les professionnels du secteur de l’immobilier neuf de Toulouse attendent beaucoup de la FPI et des élus locaux pour relancer la vente d’appartements neufs à Toulouse.

Toulouse, une population grandissante

© Jordi C - Shutterstock

Selon les chiffres de l’INSEE, ce ne sont pas moins de 5 076 personnes qui viennent s’installer chaque année dans la ville rose depuis 2013. Ce chiffre est en augmentation constante et ainsi, en 2020, Toulouse devient la première ville de France avec la plus forte croissance démographique.

Ces nouveaux arrivants ont besoin de se loger en louant ou en achetant des biens immobiliers, ce qui renforce la demande de logements dans la métropole. Les professionnels du secteur estiment qu’il faudrait chaque année entre 7 000 et 10 000 logements sur le marché de l’immobilier neuf à Toulouse Métropole, pour absorber la croissance démographique de la capitale de l’Occitanie.

Malheureusement, la vente de logements dans la région est loin d’atteindre les objectifs attendus, ce qui pose de plus en plus de problèmes pour les habitants qui ne trouvent pas de quoi se loger. Et les professionnels de l’immobilier se trouvent incapables de répondre aux attentes de leurs clients, malgré un marché très dynamique.

Une baisse des mises en vente de logements

Des permis non délivrés

L’ObserveR est un organisme qui a pour mission d’offrir une vision globale et une analyse du marché de l’immobilier neuf de Toulouse Métropole. Ses membres, majoritairement des promoteurs, ont récemment fait part de leur inquiétude concernant la baisse constante du nombre de biens immobiliers mis en vente dans la région.

En effet, seuls 2 350 biens immobiliers ont été mis en vente au premier semestre 2021 sur le marché de la métropole toulousaine. Cela représente 37% de moins qu'en 2019 et 11% de moins qu’en 2020 sur la même période, soit une baisse significative.

© sculpies - Shutterstock

Selon le président de la FPI Toulouse Occitanie, différentes raisons expliquent cette baisse. Tout d’abord, la période des élections municipales, qui ont eu lieu en 2020, et qui est toujours un moment délicat pour le développement du marché de l’immobilier. Certaines communes de la métropole peinent d’ailleurs à faire repartir leurs chiffres à la hausse depuis les élections.

Le principal problème, selon Stéphane Aubay, réside dans la non-délivrance des permis de construire. Il justifie ses propos en expliquant que :

« 25 % des permis ne seraient pas délivrés soit par défaut d'instruction dans les temps, soit à cause de l'opposition des habitants. »

Ce qui est dommageable pour l'ensemble de la chaîne de la construction, compte-tenu de la forte demande de logements dans la métropole de Toulouse.

Le PLUi-H annulé

Une autre raison est évoquée pour expliquer le manque de logements neufs à Toulouse : c’est l’annulation du PLUi-H de Toulouse Métropole, le 20 mai dernier, par le tribunal administratif.

Ce Plan Local d'Urbanisme intercommunal a en effet été jugé trop consommateur d’espaces naturels et agricoles. Le jugement demande à mettre l’accent sur une densification de l’espace urbain existant, plutôt que sur un étalement urbain sur des zones encore naturelles.

Ce plan local d'urbanisme prévoyait la construction annuelle de 7 000 logements sur le territoire des 37 communes de la Métropole. Son annulation a pour conséquence de ralentir la sortie de nouveaux biens immobiliers sur le marché local, malgré l’attente des habitants.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
05 61 21 79 49

Les conséquences de la raréfaction des logements

La conséquence immédiate d’un manque de logements mis en vente dans la métropole de Toulouse est une augmentation des prix de l’immobilier. On peut déjà le constater sur le marché de l’ancien, mais avec le manque de permis de construire, ce phénomène s’étendra bientôt au marché du neuf. À cela s’ajoute l’augmentation des prix des terrains, des travaux, ainsi que des matières premières de construction.

Ainsi dans la ville rose, le prix moyen au m² poursuit une croissance constante avec une augmentation de 3,5% par rapport à 2019 et de 2,7% par rapport à 2020, selon l'ObserveR.

Une stimulation de l’offre

Les professions de l’immobilier et de la construction attendent beaucoup des élus locaux, en 2022, pour redynamiser l’offre et la vente de biens immobiliers neufs à Toulouse Métropole. Les maires sont les principales cibles de la FPI régionale pour tenter de débloquer la situation.

©ALEXANDER V EVSTAFYEV - Shutterstock

« Nous avons besoin d'un choc de l'offre et cela va demander un effort des opérateurs qui doivent verdir leurs opérations pour construire sans abîmer la planète, mais il faut aussi que les politiques prennent des décisions courageuses. » argumente le président de l'ObserveR, Jean-Philippe Jarno

Il faut donc accélérer la délivrance de permis de construire, mais également augmenter le stock de biens neufs sur le marché local. En juin 2021, seuls 4 200 logements se trouvaient en vente sur le marché régional, ce qui équivaut à une baisse de 25% par rapport aux chiffres de 2019 et 2020. De plus, ces biens se concentrent principalement dans la ville de Toulouse au détriment des communes aux alentours.

Une nouvelle procédure appelée l’avant-projet

Le président de la FPI Toulouse Occitanie et ses équipes souhaitent donc gagner la confiance des élus locaux et travailler avec eux à la relance de la production de logements neufs dans la région. Pour cela, ils travaillent activement à la refonte de l'étape dite d'avant-projet.

© Roman Babakin - Shutterstock

Lorsqu’un promoteur souhaite lancer un projet de construction, il doit soumettre un avant-projet succinct aux équipes de l’urbanisme de la mairie de Toulouse pour un premier accord. Malheureusement ces dossiers sont peu détaillés et ils ne permettent généralement pas de répondre aux inquiétudes ou aux questionnements des élus.

La FPI régionale propose qu'à partir de 2022, les promoteurs puissent soumettre des projets beaucoup plus élaborés et rencontrer les équipes de l’urbanisme, pour présenter et défendre leur programme immobilier. Cela serait l’occasion d’apporter plus de d’éléments concernant le projet et sa construction, et de rassurer les élus en répondant directement à leurs questions.

«C’est davantage d’investissement car il faudra produire un projet plus abouti, mais cela peut permettre de gagner un temps précieux ou mieux expliquer son projet» espère Stéphane Aubay, Président de la FPI Toulouse Occitanie.

Une relance du salon du logement neuf

©Archi_Viz - Shutterstock

La FPI Toulouse Occitanie a également prévu de relancer son salon de l’immobilier neuf. Il n'avait, en effet, pas eu lieu en 2021 pour cause de pandémie, mais il a déjà été reprogrammé au Stade toulousain du 11 au 13 mars 2022.

Cette nouvelle édition proposera un espace organisé autour de 35 à 40 stands qui ont déjà tous été réservés. Ce moment fort dans le milieu de l’immobilier neuf à Toulouse permettra de renouer les liens entre professionnels et particuliers, qui ont été mis à rude épreuve à cause de la situation sanitaire.

En résumé, Stéphane Aubay voit son mandat à la présidence de la FPI Toulouse Occitanie renouvelé pour trois ans. Il profitera de cette période pour lancer de nouvelles mesures qui visent à redynamiser le marché de l’immobilier du neuf à Toulouse. Son principal objectif est d’augmenter le nombre de biens neufs sur le marché local, afin de répondre à une demande forte de logements dans la métropole de Toulouse.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site du Salon du logement neuf à Toulouse

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
05 61 21 79 49
Partager sur