Toulouse Métropole lance un code de la rue et limite la vitesse à 30 km/h

Temps de lecture estimé à environ 6 minutes.
Contrôles :
Avatar de l'auteur "Charlotte Costa" Charlotte Costa

le 28 juin 2023

[ mis à jour le 28 juin 2023 ]

SOMMAIRE

La mairie de Toulouse planche sur la mise en place d’un code de la rue d’ici la fin de l’année 2023. Cette mesure, annoncée au mois d’avril 2023 permettra de faciliter les déplacements de tous les usagers et de faire respecter les règles de circulation dans les espaces publics.

Que vous soyez piéton, cycliste, automobiliste, motard ou bien adepte des modes de transport alternatifs comme les trottinettes ou les gyropodes, vous allez apprendre à partager la route et à cohabiter avec les autres. On fait le point sur cet engagement municipal qui devrait renforcer la sécurité sur les routes toulousaines.

Le code de la rue à Toulouse : un engagement de Jean-Luc Moudenc

Tout comme la promesse de booster la construction d’immobilier neuf à Toulouse, la mise en place de mesures visant à apaiser la circulation en ville et à faire cohabiter tous les usagers date de la dernière campagne municipale de 2020.

Engagement pris, engagement tenu, le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc, en compagnie de ses adjoints Maxime Boyer (circulation) et Marion Lalane-de-Laubadère (éducation) a annoncé en avril travailler sur le sujet, en même temps que le lancement d’une consultation citoyenne. L’actuel occupant du Capitole a évoqué son souhait de coconstruire le code de la rue avec les toulousains.

Une concertation publique lancée pour avoir l’avis des Toulousains

Ouverte jusqu’à la fin du mois de juin, l’enquête publique a déjà permis de recueillir plus de 320 propositions.

Les préoccupations des toulousains qui reviennent le plus concernent : les axes soumis à une limitation de vitesse, les aménagements urbains, les travaux de voirie, les voies cyclables ou encore les incivilités et désaccords entre usagers. Une fois la consultation clôturée, les élus disposeront de tous les outils afin de mettre en place des mesures efficaces, qui répondent aux besoins des usagers.

En parallèle de la consultation en ligne, l’équipe municipale chargée du projet et de sa communication a animé au mois de mai six ateliers, un par secteur de la ville afin de rencontrer les habitants et de leur parler des mesures qui vont être déployées. Notamment, celle de la limitation de vitesse à 30 km/h dans la quasi-majorité des rues de la ville, sauf les grands axes toujours limités à 50 km/h.

 Code de la rue Toulouse – Un panneau de limitation de vitesse à 30 km/h
© PHILIPIMAGE – Shutterstock
Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous

En quoi va consister le code de la rue à Toulouse ?

Le code de la rue made in Toulouse sera présenté dans sa version finale fin 2023 ou début 2024 sous forme de livret pédagogique en version numérique et papier, mis à disposition dans divers lieux publics, dont les écoles et les mairies. Selon le maire de la Ville Rose, ce code est voué à “rappeler les bonnes pratiques et les réglementations en vigueur”, en plus de traduire en action les propositions émises par les habitants.

Il reviendra sur les bases du code de la route, sur les notions des arrêts, du stationnement, du fonctionnement d’un carrefour ou encore la circulation et la sécurité à vélo. Le but également de ce document est de donner des explications sur la réglementation routière comme les zones 30, les chaussées à voie centrale banalisée, ou bien encore les zones de rencontre en agglomération.

Le code de la rue marquera également l’entrée en vigueur de nouvelles zones limitées à 30 km/h au lieu de 50 km/h. La mairie a pour ambition d’appliquer cette limitation à 80 % des rues de Toulouse d’ici 2026. À ce jour, seulement 53 % des rues sont à 30 km/h. Le but étant de réserver le 50 km/h pour les grands axes uniquement comme le boulevard Lazare Carnot, l’avenue de Grande-Bretagne ou bien la route de Narbonne.

Une bonne communication pour apaiser la circulation

La diffusion du code de la rue de Toulouse se fera par le biais d’une vaste campagne de communication et de sensibilisation. Elle veillera à rappeler aux usagers l’importance du respect des règles de circulation pour la bonne entente et sécurité de tous. La police municipale sera chargée de veiller au grain et verbaliser les usagers qui ne respectent pas les règles. Après une période de pédagogie, on vous rassure.

Le service communication de la ville va également mettre en ligne toute une série de courtes vidéos sur YouTube et sur les réseaux sociaux, notamment Facebook et Instagram pour expliquer le bon fonctionnement des dispositifs qui causent le plus d’accidents et/ou de conflits. Notamment le sas vélo, la voie centrale partagée et le cédez le passage pour les cyclistes à un feu tricolore.

“Sur les sas vélos, je suis régulièrement interpellé par des piétons qui traversent au passage clouté, et disent que les vélos ne s’arrêtent pas quand ils passent. Il faut davantage de pédagogie”.

Maxime Boyer, Adjoint au maire chargé de la circulation, du stationnement et des mobilités
Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous

Tirer des leçons du passé et donner l’exemple du futur

Exit les zones de rencontres dans le centre-ville de Toulouse

Réfectée intégralement il y a une dizaine d’années sous le mandat de Pierre Cohen, la rue Alsace-Lorraine est une zone de rencontres très fréquentée par tous les usagers de la route (piétons, cyclistes et automobilistes). Un peu trop peut-être. Selon les dires du maire, certains habitants ont manifesté leur inconfort et leur manque de sécurité lorsqu’ils marchent dans les zones de rencontres.

“Je suis partisan de ne pas faire de zones de rencontres, mais plutôt de séparer les flux, pour sécuriser aussi bien les déplacements des piétons que des vélos. Le principe, c'est que les plus fragiles, les seniors, les familles avec poussettes, ou les personnes à mobilité réduite, puissent se déplacer à pied sans craindre des comportements irrespectueux ou vitesses excessives qui les mettent en danger”.

Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et Président de Toulouse Métropole

Si pour Jean-Luc Moudenc, la rue d’Alsace-Lorraine est l’exemple à ne pas refaire, il dit réfléchir à une solution de séparation des flux afin de garantir la sécurité de chacun par l’ajout d’une nouvelle signalisation. Pour l’heure, rien n’est acté, la rue Alsace-Lorraine est en secteur sauvegardé et rien ne peut être fait sans l’accord des architectes des bâtiments de France.

 L’angle de la rue Alsace-Lorraine et de la rue de Metz à Toulouse
© Spech – Shutterstock

L’exemple des travaux de la rue de Metz

En tout cas, ce qui est sûr, c’est que la rue de Metz n’aura pas droit au même sort que sa rue voisine. En travaux jusqu’en 2025, la rue de Metz est en train de subir de grands changements. Le projet consiste à diminuer le trafic routier en passant de 260 véhicules à 50 véhicules par heure, à créer un espace plus vert et plus frais pour lutter contre les îlots de chaleur et à sécuriser les piétons et les cyclistes en séparant les flux. En bref, à aménager une rue apaisée et arborée pour les toulousains.

Pour atteindre ces objectifs, il est prévu :

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
Partager sur