Balma : le nouveau campus Orange prêt à accueillir ses 1 250 salariés

Temps de lecture estimé à environ 5 minutes.

Publié le 02 juin 2021 par

Sophie Castella Avatar de l'auteur "Sophie Castella"

SOMMAIRE

Campus Orange Balma – Vue sur un bâtiment du quartier Vidailhan
© Google 2021

L’arrivée des salariés d’Orange approche à Balma... Le promoteur Pitch Promotion annonçait le vendredi 16 avril la livraison officielle du site du Campus Orange. L’occasion de dévoiler les premières images de ces 4 immeubles aux contours contemporains situés dans le quartier Vidailhan, secteur très investi par l’immobilier neuf à Toulouse.

Réalisée en co-promotion avec GA Smart Building, cette opération immobilière avait pour ambition de regrouper 1 250 salariés du groupe, “trop éparpillés dans l’agglomération toulousaine” selon le leader français des télécommunications. Et si leur arrivée était initialement prévue pour fin 2020, le premier confinement a totalement mis à l’arrêt le chantier pendant plusieurs mois avant de reprendre le printemps dernier. Retour sur les enjeux du projet et l’impact local de cette toute nouvelle installation.

”Recréer la nature là où elle avait disparue”

C’était l’une des ambitions affichées par les équipes en charge du projet Campus Orange à Balma. Pour inscrire cet ensemble tertiaire dans une démarche forte de développement durable, l’approche biophilique a été largement privilégiée. Une initiative qui prenait déjà tout son sens lorsque Stéphane Dalliet, président et directeur général de Pitch Promotion et Sébastien Matty, président de GA Smart Building, plantaient le premier arbre du campus le 3 juillet 2019 :

« Nous sommes fiers de planter le premier arbre du futur Campus orange au côte de notre partenaire Pitch Promotion. Au-delà de l’approche biophilique qui y est déployée, ce campus est à l’image de nos convictions et a été pensé pour contribuer au bien-être et à la performance des futurs usagers. » déclarait Sébastien Matty

Le design biophilique au cœur du projet Campus Orange

Nouvelle tendance chez les architectes, le design “biophilique”, directement tiré du terme “biophilie” qui signifie “amour de la vie”, propose une nouvelle forme de bien-être au travail en tentant de rétablir l’équilibre entre la nature et les environnements professionnels.

Campus Orange Balma – Clavier sur un bureau engazonné
© j.chizhe - shutterstock

Cette approche axe donc son travail sur la mise en relation entre les éléments de nature avec l’homme, au bureau, lieu où il est finalement le plus amené à vivre.

Pour intégrer cette forme de design au campus, plusieurs espaces ont été pensés de manière à pleinement y intégrer la nature :

Outre les aménagements réalisés, le bâtiment répond aux normes environnementales fixées par les filières de l’immobilier et de la construction. Le campus est en effet certifié selon celles de de la HQE Bâtiments tertiaires (Haute Qualité Environnementale) avec Niveau Excellent et celles d’Effinergie +.

Un espace pensé pour les salariés

Campus Orange Balma - Collègues heureux de travailler ensemble
© fizkes - shutterstock

Plus qu’un lieu de travail, les salariés d’Orange intégreront un espace où “l’expérience salariée sera soignée”. Patricia Goriaux, directrice d’Orange Grand Sud-Ouest déclare que l’ambition du projet est de “proposer de nouveaux environnements de travail, collaboratifs, dynamiques, conviviaux et digitaux” aux futurs occupants.

En regroupant différents départements, l’idée est donc d’encourager le travail collectif et la méthode agile pour une meilleure qualité de service aux clients d’Orange.

En plus des toits-terrasses végétalisés qui constitueront d’autres espaces de détente, un parking silo permet également le stationnement des voitures, vélos et trottinettes. Pour les rouleurs électriques, des bornes de recharge ont aussi été mises à disposition.

Balma : un choix évident pour Orange

Campus Orange Balma - Vue sur le bâtiment du métro à Balma
© CC BY-SA 4.0 - Kuremu Sakura

Située à seulement 22 minutes en métro du Capitole, c’est au terme de longs mois de réflexion que la commune de Balma avait finalement été choisie pour accueillir le Campus. Et si le groupe ne s’est pas forcément étendu sur la question de ce choix, Orange explique toutefois que “le site de Balma correspond en tout point au cahier des charges avec une belle offre en termes de transports et une très bonne situation, près du périphérique”

Balma réunit en effet tous les atouts pour vivre à quelques pas de la Ville Rose : 60 hectares d’espaces verts, 1 ligne de métro, 8 lignes de bus et 3 sorties périphériques, 24 jardins publics et 20 km de cheminements piétonniers... Balma est aussi connue pour son centre commercial et son parc immobilier effervescent. Choix évident pour de nombreux toulousains souhaitent un peu s’expatrier du centre-ville, sa démographie a d’ailleurs augmenté de 16,3 % entre 2011 et 2017.

Un impact sur le marché immobilier local

Campus Orange Balma – vue sur l’église de Lavalette, près de Toulouse
© Google 2021

L’arrivée des 1 250 salariés a progressivement impacté le marché de l’immobilier des communes voisines au Campus. En témoignent les ventes récentes à Lavalette, un phénomène déjà appelé “l’effet Orange”.

Pour répondre à la demande croissante, un lotissement privé est d’ailleurs sorti de terre et accueille déjà ses premiers occupants. On sait d’ailleurs qu’un tiers des maisons ont été vendues à des salariés d’Orange. Idéalement situé aux portes de la RD112 reliant Verfeil à Toulouse-Gramont, le projet a été lancé peu de temps après l’annonce du nouveau Campus. Le maire de la commune, André Fontes, relativise pourtant sur ce nombre d’arrivées :

« Orange ou pas, à Lavalette, dès qu’il y a un terrain ou une maison qui se revend, ils partent aussi...»

Partager sur