Domotique : Les 10 objets connectés réellement utiles pour la maison

Temps de lecture estimé à environ 9 minutes.
Avatar de l'auteur "Morgane Caillière" Morgane Caillière

le 23 avril 2021

SOMMAIRE

© RossHelen - Shutterstock

Façonnez le confort de votre maison et simplifiez-vous le quotidien avec les objets connectés domotiques.

Devant la longue liste d’appareils commercialisés sur Amazon et consort, faire le tri entre progrès réel et gadgets coûteux peut vite tourner au casse-tête. Voici une liste de 10 équipements estampillés “smarthome” validés par les pionniers pour une maison connectée, efficacement intelligente.

1. Volets roulants connectés, une valeur ajoutée à votre logement

Soyons honnêtes l’installation de volets connectés est un coût, mais quel retour sur investissement ! La centralisation de la fermeture de l’ensemble des volets de votre logement n’est pas seulement une économie de mouvement. Elle vous permet de :

Valoriser votre logement pour la revente

Ce type d’équipement domotique est un véritable atout lors de la revente du logement et un argument de vente de poids dans l’immobilier neuf à Toulouse, Marseille, Montpellier ou autres grandes villes du sud de la France. De plus en plus de Français sont convertis à la smarthome et aux bénéfices confort et sécurité qu’elle apporte.

Mieux gérer la température chez vous

Le soleil toulousain brûle et vous n’avez pas fermé les volets de l’immense baie vitrée de votre salon ? Le problème est résolu en « un clic ». Vous pouvez même programmer un scénario d’ouvertures et fermetures automatiques aux heures qui sont les vôtres. Bien sûr, le must reste de pouvoir automatiser ET ses volets ET ses fenêtres pour gérer en fonction de la météo en temps réel, l’aération de votre intérieur en matinée, fermer en cas de pluie imprévue, tout en permettant l’ensoleillement des plantes aux heures les moins chaudes.

Sécuriser votre foyer

Faire le tour de sa maison pour tout fermer avant de partir travailler est plutôt pénible et chronophage.

Les volets roulants connectés vous permettent de résoudre le problème avec votre index et un pilotage centralisé de l’ensemble de votre logement depuis votre smartphone, votre ordinateur... depuis votre siège de métro, votre bureau...

Un volet roulant connecté peut réellement être efficace contre les effractions. Même si un volet roulant simple est déjà une sécurité supplémentaire comparé à une vitre nue, il n’est pas suffisant. La solution ? Choisir un volet roulant automatisé et l'équiper d'un verrou. Le verrou de volet roulant automatique, dont le déclenchement est lui aussi automatisé permet une sécurisation réellement efficace contre les intrusions.

2. Prises connectées, faites baisser la facture

Les télévisions, ordinateurs, boîtiers Internet et lecteurs de tous ordres consomment de l’électricité, y compris en mode en veille et rares sont les consciencieux qui pensent systématiquement à les débrancher.

Pour remédier à ce laxisme et réaliser des économies d’énergie substantielles, la prise connectée EST la solution. Il suffit de brancher cet objet domotique entre votre appareil et la prise murale pour couper l’alimentation électrique à distance ou la programmer en fonction de vos besoins.

Certains modèles proposent même de mesurer votre consommation électrique pour la gérer intelligemment et réaliser par ce biais, de sérieuses économies d’énergie.

3. Alarme connectée, la sécurité du logement monte en puissance

© Monkey Business Images - Shutterstock

9362 cambriolages en Haute Garonne en 2020... l’argument a de quoi peser dans la balance du choix de sécuriser son appartement ou sa maison avec une alarme connectée.

Verisure, Somfy, Ezviz... l’alarme 2.0 est un objet connecté qui vous donne donc enfin une chance de réagir vite et de gérer la situation à temps. En cas d’intrusion, elle émet non seulement un signal sonore dissuasif mais vous alerte sur votre mobile, votre ordinateur, ou votre tablette.

Seule condition pour pouvoir équiper votre logement d’une alarme connectée : habiter une maison ou un appartement bénéficiant d’un réseau wifi. Pour que le système fonctionne, il faut également que vous soyez connectés en wifi, 3G/4G ou d’un réseau GSM là ou vous vous trouvez, pour recevoir les alertes.

4. Ampoules connectées : que la lumière soit !

Pour créer une ambiance cosy après diner, ou pousser la lumière façon bureau le temps de remplir sa déclaration d’impôts, l’ampoule connectée fait partie de ces objets qui accordent le pratique au ludique avec talent.

Piloter son système d'éclairage à la voix avec un assistant ou un smartphone (via l’application HUE de Philips par exemple), choisir une ambiance couleur... ou une variation de blanc avec lumière chaude, lumière froide... l’ampoule connectée signe la fin de l’inconfort visuel et des ambiances ratées.

Vous avez connu les trains fumeurs et êtes habitués à mesurer la puissance d’une ampoule en Watts ? Pas de panique ! La mention est encore obligatoire sur les boîtes mais avec les ampoules connectées et les LED en général, c’est le lumens (écrit : lm) qui détermine l’intensité du flux lumineux. Plus il y a de lumens, plus la lumière est puissante.

Et c’est là que ça se complique. Il est fortement conseillé de faire des comparaisons entre les marques car il y a des différences. Des ampoules 7W peuvent produire 600 ou 800 lm pour la même puissance. Certaines 9W affichent 1000 lm et d’autre 800.

Choisir son ampoule connectée en fonction de la pièce et du nombre de spots

Si vous avez 3 ou 4 ampoules sur le lustre du salon ou le plafonnier de l’îlot central, achetez des ampoules moins puissantes, pour faire des économies. Les lumens s’additionnent en linéaire, pas en logarithme. Autre point important, tenez compte du fait que sans tête directionnelle, chaque ampoule n’éclaire que dans une direction.

Enfin, détail qui n’en est pas un : l’emplacement. Tablez sur 800 lm pour une chambre d’adulte. Pour une salle à manger, il faudra prévoir 1100 lm ou plus, ou encore plusieurs lampes à 1000 lm. Une cuisine demande en moyenne 1500 lm pour 7m².

5. Caméra de surveillance connectée, objectif sécurité

Vous avez toujours jalousé Sauron ? Les caméras connectées sont des petits objets connectés domotiques qui peuvent vous rendre omniscient et omnipotent dans votre logement (disons à peu de chose près). Elles détectent les mouvements et vous avertissent en cas d’intrusion dans votre appartement. Les images de vidéosurveillance sont accessibles depuis votre smartphone, votre tablette ou votre ordinateur.

L’entreprise française Netatmo, commercialise des caméras de surveillances connectées intérieures et extérieures.

Le top du top ? La Camera + Show 5 Écran connecté compact de 5,5 pouces qui fonctionne avec Alexa et permet de communiquer avec vos animaux domestiques, vos contacts possédant le même système ou d’effrayer les intrus grâce au micro et au haut-parleur intégrés.

Ses alertes sont précises et personnalisables et vous pouvez définir les zones à surveiller et le type d’intrusion pour lequel vous souhaitez être alerté.

6. Le chauffage connecté, l’air du thermostat intelligent

© New Africa - Shutterstock

Le chauffage propose également une jolie panoplie d’objets connectés domotiques. Un thermostat intelligent s’adapte en temps réel aux changements de températures extérieures et vous offre une température constante.

Pour réduire la facture d’électricité. Cet objet domotique offre la possibilité de programmer différents scenarii afin que votre intérieur soit toujours à la température parfaite.

Si vous voulez tutoyer les sommets, certains modèles sont équipés d’un détecteur de présence et même d’un système de géolocalisation de votre mobile pour une mise en marche automatisée.

Vous pouvez également opter pour le radiateur connecté, commandable à la carte et à distance. Autre option : associer votre chauffage connecté à un détecteur d’ouverture de fenêtre pour arrêter le chauffage automatiquement.

7. Interrupteur connecté : Le contrôle sans fil

Sauf rare exception, les logements en France ne sont pas équipés de neutres*. La première chose à savoir avant de foncer sur Amazon pour acheter un interrupteur connecté , c’est que vous devez choisir un modèle sans neutre. Faites attention que le voltage et la fréquence soient bien conformes à votre installation.

Certains interrupteurs connectés sans neutre exigent l’installation d’un condensateur au niveau des ampoules à piloter. Un petit appareil qui doit éviter que les ampoules ne restent faiblement éclairées même éteintes. L’avantage de ce système est que vous pouvez l’utiliser avec tout type d’éclairage.

D’autres arrivent à se passer de condensateur mais peuvent ne pas être compatibles avec tous les types d’éclairages. Bon à savoir : ce sont souvent les lampes fluorescentes qui posent problème.

* Qu’est-ce qu’un neutre ?

Le neutre, c’est le fil bleu qui permet au courant de retourner vers le circuit EDF. Il est théoriquement nul, sauf en cas de dysfonctionnement. Il n'y a pas de neutre dans un circuit interrupteur mais il y en a dans le circuit d’alimentation des prises électriques et des éclairages par exemple.

8. Siri, Alexa, Google Home : l’assistant vocal répond à (presque) toutes vos demandes

Un assistant vocal , qu’est-ce que c’est ? Également appelé « assistant personnel intelligent », l’assistant vocal est basé sur la reconnaissance du langage naturel et la restitution d'informations par synthèse vocale.

Vous pouvez lui demander de jouer un titre bien précis de votre playlist, de lancer une radio, la météo, l’heure, ou même depuis 2020, de tamiser ou d’éteindre la lumière.

Les principaux sont : Google Home de la marque éponyme, Siri de Apple et Alexa d’Amazon. Cette petite enceinte vous permet de demander de vive voix une information à laquelle elle répondra le plus souvent en lisant une page Wikipédia, Marmiton ou autre site de référence. Et parce que le système n’a pas encore atteint le niveau d’intelligence d’un Jarvis, votre question sera parfois sanctionnée d’un insolent : “je n’ai pas compris votre demande” ou pire : “désolé je ne sais pas”.

9. Les serrures connectées : la fin du stress pour les distraits

© REDPIXEL.PL - Shutterstock

Est-ce que j’ai bien fermé la porte ? Une question qui peut surgir dans la tête d’un angoissé ou d’un distrait au bureau comme au lit.

Contrôler l’ouverture de son logement avec un mobile quand on a oublié ses clés, ou quand la famille arrive de l’aéroport sur notre temps de travail, ou même depuis son lit lors d’une montée de stress nocturne, il faut avouer... ça peut rendre service.

Yale, Vachette (la marque française), Okidokeys ou The Keys proposent des serrures connectées de qualité, avec des prix, variant entre 170 € et 360 €. Très récentes sur le marché, les serrures connectées connaissent un joli succès commercial. Elles fonctionnent avec Wifi ou Bluetooth et se déverrouillent sur votre smartphone ou avec un code. Une petite révolution dans la discipline chère à Louis XVI qui pourrait causer quelques cheveux blancs aux serruriers traditionnels.

10. La conciergerie connectée, la Smart City en marche

Conciergerie, entretien, travaux, syndic… depuis la boîte à colis connectée dans le hall de votre immeuble jusqu’au service à domicile et aux réunions du syndic gérables via une application numérique, la conciergerie connectée couvre un champ d’action exponentiel.

Recevoir des paniers de produits frais, votre linge repassé ou vos colis sans déplacements ou présence au domicile est désormais possible pour un collectif immobilier. Ce service qui était originellement dévolu aux entreprises pourrait désormais lier son destin à celui de l’immobilier résidentiel de standing.


Partager sur