Ligne C du métro de Toulouse : identité visuelle, noms des stations, rames... le projet se précise

Temps de lecture estimé à environ 10 minutes.
Contrôles :
Avatar de l'auteur "Pierre Ferreiro" Pierre Ferreiro

le 14 février 2023

[ mis à jour le 20 avril 2023 ]

SOMMAIRE

Alors que les premiers chantiers du projet ont démarré, notamment avec les creusements des tunneliers, la ligne C du métro de Toulouse commence peu à peu à prendre forme. En effet, si elle restait encore abstraite il y a peu, cette nouvelle ligne s’est littéralement matérialisée sous les yeux des toulousains au niveau du square Charles de Gaulle, avec l’exposition d’une rame ouverte aux visiteurs.

En parallèle, une nouvelle identité a été créée pour cette ligne, notamment au niveau visuel avec un logo dédié, mais aussi avec de nouveaux noms de station. Voici les dernières nouveautés concernant ce grand projet de la Métropole de Toulouse, qui devrait à coup sûr dynamiser la promotion immobilière neuve dans certains quartiers de l’agglomération.

Ligne C du métro de Toulouse : une nouvelle identité visuelle

Peu de temps avant le démarrage du chantier, la troisième ligne du métro de Toulouse a enfin adopté son nom définitif : celui de la ligne “C”. Une nouvelle identité visuelle a également été dévoilée, basée autour de la couleur verte.

Ligne C : le nom définitif de la troisième ligne

Au début du mois de décembre 2022, peu avant le lancement des premiers travaux, Tisséo a annoncé le nom définitif de la troisième ligne du métro de Toulouse. Suivant la même logique que les deux lignes existantes, les lignes A et B, cette nouvelle ligne se nommera naturellement ligne C. Si ce nom se faisait pressentir depuis un certain moment, son annonce officielle aura su se faire attendre.

Avec ce nouveau nom, un nouveau logo est également apparu. Il a notamment fait l’objet d’un lancement marketing en s’immisçant dans les noms des stations de métro du réseau toulousain, où des vignettes ont été collées à l’emplacement des lettres “C”. Comme on peut le voir, la ligne C sera identifiée par la couleur verte. Avec les couleurs des autres lignes, que sont le rouge et le jaune, le réseau du métro Tisséo adopte ainsi le code couleur d’un feu tricolore.

Ligne C : un nom déjà porté par une ligne de train

Si le nouveau nom de la troisième ligne du métro de Toulouse s’est autant fait attendre, c’est notamment parce qu’il posait un problème avec le réseau de Tisséo à grande échelle. Une ligne bien particulière porte en effet déjà ce nom. Il s’agit de la ligne de train C, qui relie directement Colomiers à Toulouse, à la station multimodale des Arènes. Celle-ci peut être empruntée sans surcoût avec un abonnement Tisséo.

Un nouveau nom devrait ainsi bientôt être révélé pour la ligne de train Colomiers-Arènes, qui, avec une fréquence de passage d’environ 30 minutes à une heure, est très appréciée des usagers. En 2021, plus de 557 000 usagers auraient en effet emprunté cette ligne de train. La mise en service de la ligne C de métro, qui desservira également la ville de Colomiers, devrait logiquement faire diminuer la fréquentation de cet itinéraire ferroviaire.

Ligne C : le vert comme symbole

Si le vert a été choisi pour représenter la ligne C du métro de Toulouse, ce n’est pas seulement parce que le bleu avait déjà été utilisé pour les lignes du tramway de Tisséo. C’est aussi pour jouer sur la symbolique de cette couleur, qui est bien souvent associée à la nature, à l’environnement et, par conséquent, à l’écologie. C’est ainsi la portée écologique de la ligne C qui est mise en avant avec ce nouveau logo.

Car, d’après les documents d’enquête, la ligne C devrait permettre d’éviter pas moins de 73 000 déplacements par jour en voiture, notamment vers et en direction de Labège, un des principaux bassins d’emploi de la Métropole. De nombreux opposants aux projets ne manqueront cependant pas de remettre en question les véritables bienfaits de cette nouvelle ligne, notamment en comparaison à un projet de RER Métropolitain.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous

Ligne C du métro de Toulouse : de nouveaux noms pour les stations

Le tracé de la ligne C du métro de Toulouse est connu depuis un certain temps, et il en va ainsi de même pour les noms de plusieurs stations. Cependant, plusieurs d’entre eux viennent d’être modifiés par Tisséo. Explications :

Ligne C métro Toulouse – Le plan actualisé des stations de la ligne C du métro de Toulouse
©Sémhur et Marius-31 — Wikimédia Commons (CC BY-SA 3.0)

Des noms techniques aux noms d’usage

Au début du mois de février, Tisséo a annoncé de nouveaux noms pour plusieurs des stations sur le tracé de la future ligne C du métro de Toulouse. L’agence de transports en commun avait en effet déjà déclaré que plusieurs des noms utilisés ne seraient pas retenus définitivement. Au total, 9 noms, parmi les 21 stations figurant sur le tracé, ont été modifiés. Cinq d’entre eux sont encore déclarés comme provisoires.

En effet, la plupart des noms utilisés jusqu’alors se voulaient relativement descriptifs. Comme l’expliquait Jean-Michel Lattes à Actu Toulouse, il ne s’agissait “que de noms techniques, qui permettaient d’identifier les différents endroits”. Afin de choisir les nouveaux noms du tracé, l’équipe de Tisséo a fait appel à des historiens et s’est également intéressée aux toponymes les plus utilisés par la population.

Les nouveaux noms et leurs significations

Plusieurs noms provisoires de stations de la ligne C du métro de Toulouse ont ainsi été changés, tandis que d’autres sont restés les mêmes et que d’autres seront peut-être menés à être changés plus tard.

Voici les noms actualisés des stations de la ligne C : (les noms provisoires sont marqués en italique)

Il n’y aura donc plus de station mentionnant “Airbus” dans son nom sur cette nouvelle ligne souvent surnommée “ligne Airbus”. La station à proximité du site des Ramassiers a ainsi été renommée “Fontaine Lumineuse” en raison d’un rond-point emblématique du quartier, et celle du site du Saint-Martin a récupéré le nom du quartier où elle est implantée.

Les autres noms se sont voulus plus évocateurs, comme “Blagnac”, préféré au nom de la rue Jean-Maga. Il en va de même pour “Raisin”, préféré à “Raynal” qui n’est pas identifié comme un quartier par les toulousains. De même, étant donné que deux stations prendront place sur l’avenue Jean Rieux, des noms plus explicites ont été choisis. C’est la même logique qui a conduit au raccourcissement du nom d’une des stations de Montaudran.

Certains noms restent provisoires

Plusieurs noms de stations restent provisoires, dont le nom de la deuxième station de Montaudran, trop long et mentionnant directement une entreprise. Les noms des trois stations présentes à Labège pourraient également être modifiées, et doivent être fixés par le Sicoval.

Enfin, Tisséo souhaiterait changer le nom de la station desservant la gare Matabiau pour les lignes A et C, en la renommant simplement “Gare Matabiau”. Le but serait bien entendu de mettre la gare en avant, celle-ci allant complètement changer de visage avant d’accueillir la LGV Bordeaux-Toulouse.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous

Ligne C du métro de Toulouse : le look des nouvelles rames dévoilé aux toulousains

À la fin du mois de janvier, le visage des nouvelles rames de la ligne C du métro a été dévoilé aux usagers avec l’arrivée d’un modèle d’exposition près du Square Charles de Gaulle. Gros plan.

Des rames plus confortables pour les usagers

Les rames de la ligne C du métro, conçues par Alstom, ont été conçues de manière à être le plus confortables possibles pour les usagers. Elles sont légèrement plus larges que les rames des lignes A et B, d’environ 70 centimètres, ce qui accroît de manière non négligeable leur capacité. D’une longueur de base de 36 mètres, elles peuvent être étendues à 48 mètres selon les besoins, notamment pendant les heures de pointe.

Ces rames pourraient ainsi transporter entre 286 et 386 voyageurs. En observant des photos, vous pourrez voir qu’au contraire des lignes A et B, on trouve des rangées de sièges de chaque côté de la rame, entre chaque double porte, mais pas de “coins fauteuils” en bout de rame. La raison est simple : les rames seront reliées entre elles “en accordéon”, comme celles du tramway, permettant aux usagers de passer librement d’une rame à l’autre.

Enfin, ces rames embarqueront de véritables emplacements dédiés pour les personnes à mobilité réduite, contrairement à celles des lignes A et B.

Des rames plus modernes

Comme l’on peut s’y attendre, les nouvelles rames de la ligne C du métro de Toulouse sont également plus modernes, notamment en termes de technologie embarquée. Par soucis de sécurité, celles-ci vont notamment embarquer des caméras de surveillance dès leur lancement, alors que les rames des lignes A et B vont en être équipées au cours des prochains mois.

Les nouvelles rames auront également l’avantage d’être entièrement climatisées, au contraire des lignes A et B, ce qui apportera un confort certain lors des chaleurs de l’été. De même, la lumière à l’intérieur des rames s’adaptera directement à leur environnement extérieur, pour s’affaiblir lors des passages aériens et s’intensifier lors des passages souterrains.

Des rames plus rapides

C’est une autre petite nouveauté de la ligne C du métro de Toulouse, autrefois surnommée “Toulouse Aerospace Express” : la vitesse des rames. En effet, les rames de cette nouvelle ligne devraient aller 5km/h plus vite que celles de ses prédécesseurs, pour atteindre 40km/h, contre 35km/h pour les lignes A et B. La vitesse est en effet un des enjeux du projet, qui vise notamment à réduire le temps de trajet entre le centre et l’aéroport de Blagnac.

Pour rappel, la ligne de tramway T2 ne circulera plus jusqu'à l’aéroport, Tisséo préférant mettre en place un “tramway express” reprenant une partie des rails existant, au départ d’une nouvelle station. Celui-ci circulera entre le rond-point Jean Maga et l’aéroport. Les usagers de la future ligne C pourront ainsi sortir à la station désormais nommée “Blagnac” pour rejoindre l’aéroport. Le temps de trajet estimé entre la gare Matabiau et l’aéroport serait ainsi grandement raccourci, et passerait à 24 minutes.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
Partager sur