Les 10 grands chantiers qui vont transformer Toulouse

Temps de lecture estimé à environ 12 minutes.
Avatar de l'auteur "Pierre Ferreiro" Pierre Ferreiro

le 14 janvier 2022

SOMMAIRE

© saiko3p - shutterstock

Certains chantiers ont vu leur calendrier de réalisation perturbé en raison de la pandémie de Covid-19. Mais de nombreux projets d’urbanisme vont tout de même se réaliser dans le courant de cette année 2022 à Toulouse.

Certaines rues du centre-ville vont ainsi être rendues aux piétons et aux cyclistes, des travaux de rénovation d’envergure vont être finalisés et de nouveaux quartiers vont émerger de terre. Ces projets de développement donneront naissance à de nouveaux programmes immobiliers neufs venant enrichir le parc des logements Toulousains. Tour d’horizon des grands chantiers à venir.

Un tout nouveau quartier à Jolimont

C’est l’un des plus gros projets d’urbanisme en cours au Nord de Toulouse : la création de l’éco-quartier Guillaumet, à proximité de Jolimont. Ce chantier titanesque doit s’étaler sur les 15 prochaines années, et permettre la création de milliers de logements neufs. Le site, précédemment occupé par le Centre d’essais aéronautiques de Toulouse (CEAT), va connaître un développement similaire à celui du quartier de Montaudran.

© Spech - shutterstock

Ce nouveau quartier a pour objectif d’offrir une nouvelle porte d’entrée sur la ville, à proximité du futur quartier d’affaires de la gare Matabiau. Ce projet prévoit, sur 13 hectares :

  • La construction de 78 000m² de logements neufs, dont des appartements dédiés à l’accession à la propriété, d’autres en accession libre éligibles à l’investissement Pinel et des logements sociaux en location.
  • 21 000 m² d’équipements publics
  • 8 500 m² de bureaux pour les entreprises
  • 5 800 m² de commerces et de services
  • 4 200 m² d’équipements sportifs
  • Un grand espace vert central
  • La création d’une grande place près du métro, avec commerces et restaurants
  • Des chantiers de réfection des voies pour laisser plus de place aux cyclistes et aux piétons

Les premières constructions de l’écoquartier devraient être livrées d’ici la fin de l’année 2022. L’achèvement de ce projet devrait avoir lieu dans les 15 prochaines années.

Les Halles de la Cartoucherie changent de visage

L'écoquartier de la Cartoucherie s'est complètement transformé au cours des dernières années, à travers la création de nombreux programmes immobiliers . Faisant partie des rares bâtiments anciens conservés, les Halles de la Cartoucherie, témoignant du patrimoine industriel de Toulouse, vont être entièrement réaménagées.

Les halles 121 et 128 vont ainsi être reconverties en tant que halle gourmande et salle de spectacle. Respectivement, elles seront ouvertes au public au printemps et à l’automne 2023. Le chantier, qui relève d’un investissement estimé à 30 millions d’euros, devrait faire de cet endroit de 13 000m² “le plus grand tiers-lieu de France”.

La halle gourmande sera localisée dans la halle 121, la plus grande. On y retrouvera trente stands de restaurations, un bar et une brasserie pour 1 500 places assises. Des murs d’escalades, des salles de fitness, de yoga et de squash y seront également implantées. Une salle de spectacle d’environ 500 places assises verra le jour à proximité. La halle 128, quant à elle, abritera un cinéma multiplex.

Seconde phase de chantiers pour la gare Matabiau

© Altitude Drone - shutterstock

Le projet de la Tour Occitanie, qui devait voir le jour d’ici 2023, est actuellement à l’arrêt. En effet, un recours avait été déposé en 2019 contre son permis de construire par des riverains et des associations. La rénovation du quartier, qui a pour objectif de devenir un quartier d’affaires et un bassin d’emploi, se poursuit néanmoins. La seconde phase du projet d’embellissement de la gare, nommé NeÔmatabiau, a en effet démarré ce lundi 3 janvier 2022. Il devrait s’achever en septembre 2023.

Les grandes nouveautés de ce projet comportent la création d’un nouveau lieu de vente et de service à proximité du Hall 1 et la création d’une toute nouvelle galerie commerciale entre le hall 1 et 2. On pourra y retrouver de nouveaux commerces, avec des terrasses ouvertes pour certains. L’ensemble du bâtiment sera également rénové en adéquation avec l’identité architecturale du bâtiment, classé monument historique.

Fin de la mise en valeur du dôme de Lagrave

© Spech - shutterstock

L’un des bâtiments les plus emblématiques de la Ville rose apparaîtra sous son meilleur jour au printemps 2022. Entamés en octobre 2020, les travaux de rénovation des façades extérieures du dôme de La Grave, d’un montant de 9,5 millions d’euros, devraient bientôt s’achever. Les décors peints et sculptés intérieurs sont également touchés par ce chantier.

Cet aménagement s’insère dans le projet de création de la Cité des Arts qui s’inscrit dans la partie historique de La Grave. Les cours de l’ancien hôpital sont réaménagés en vue d’être ouverts aux Toulousains. On devrait y trouver un lieu d’exposition pour les artistes régionaux, ainsi qu’un tout nouveau centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine. Un programme immobilier neuf y est également prévu.

Fin de la rénovation des façades du Capitole

© Tupungato - shutterstock

Le Capitole, lieu le plus emblématique du centre Toulousain, poursuit son ravalement de façades. La restauration de la façade principale, de plus de cent mètres de long, est maintenant achevée. Le chantier de sécurisation et de restauration se poursuit maintenant sur les façades latérales du bâtiment. Ils auront lieu de janvier à avril sur la rue du Poids de l’Huile, et de mai à Octobre rue Lafayette. Des chantiers de restauration ont également démarré l’été dernier, notamment dans la salle Henri Martin. Le bâtiment devrait avoir retrouvé sa superbe dans le courant de l’automne 2023.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
05 61 21 79 49

Vers la mise en place d’une Zone à faible émission en centre-ville

Plusieurs chantiers vont avoir lieu dans le centre-ville, ayant pour objectif de réduire la circulation des véhicules motorisés au profit des mobilités douces. Le projet s’insère dans la logique du lancement d’une Zone à faibles émissions (ZFE) initiée par la métropole de Toulouse. À partir de 2022, les fourgons, fourgonnettes et poids lourds détenteurs d’une vignette crit’air 5 ne pourront plus circuler dans le centre-ville Toulousain. En 2023, cette interdiction s’étendra aux mêmes véhicules détenteurs d’une vignette 4. Elle sera étendue aux voitures et deux roues possédant une vignette 4 et 5 courant 2023-2024. En 2025, les véhicules détenteurs d’une vignette 1 ou 2 seront les seuls à pouvoir circuler dans le centre-ville, aux côtés des véhicules électriques et des véhicules à hydrogène. Des chantiers allant dans ce sens ont été enclenchés dans plusieurs rues du centre-ville.

La rue de Metz rendue aux piétons

Un des axes centraux de la ville de Toulouse se prépare à connaître une profonde transformation. D’importants travaux vont en effet démarrer sur la rue de Metz en ce début d’année 2022. Ce projet d’urbanisme vise à “rendre” la rue de Metz aux piétons et aux cyclistes. Les voitures, qui étaient omniprésentes sur cet axe, n’y seront plus que tolérées. Cette démarche s’insère dans une logique de piétonnisation progressive des espaces publics du centre-ville.

La rue de Metz, qui était dotée d’une voie de circulation pour les voitures et de deux voies pour les bus, ne sera ainsi plus composée que d’une seule voie d’ici 2024. La réduction des voies dédiées aux véhicules motorisés va être compensée par l'aménagement d’une piste cyclable allant dans les deux sens. Les trottoirs se verront également élargis.

Afin de limiter la circulation des véhicules motorisés, ce projet urbain s’accompagnera du développement de plusieurs bornes d’accès visant à limiter leur passage. Seuls les riverains, les commerçants et les livreurs pourront continuer à y circuler. Les usagers qui prenaient le bus sur cette voie devront légèrement changer leurs habitudes. Les lignes 14 et 44 et Linéo 7 et 9 seront ainsi réorganisées en vue de satisfaire au maximum les besoins des riverains.

Les rues Boulbonne et Croix-Baragnon également apaisées

Ce projet urbain d’apaisement des espaces publics sera également élargi à une partie du quartier, aux rues Boulbonne et Croix-Baragnon. Les trottoirs y seront largement élargis pour laisser plus de place aux piétons. La circulation des véhicules motorisés y sera largement réduite. Les places de stationnement présentes y seront également supprimées. Il ne restera plus que deux aires de livraison pour les commerces de la rue, et une place de stationnement réservée aux personnes atteintes de handicap.

Le projet de reconquête du centre-ville pour les piétons initié par la mairie de Toulouse se poursuit ainsi aux alentours de la Cathédrale Saint-Étienne. Le territoire urbain continue ainsi à se transformer à Toulouse. Les aménagements enclenchés dans ces rues respecteront un “code couleur” : les pavés utilisés seront les mêmes pavés de porphyre que l’on retrouve aux alentours de la Cathédrale Saint-Sernin. En plus d’apaiser le territoire urbain, ces travaux ont également pour objectif de mettre en valeur le patrimoine et les façades. Ils devraient s’achever fin 2024.

Aménagement d’une piste cyclable rue Valade

Située à proximité des de l’Université Toulouse 1 Capitole, la rue Valade va elle aussi connaître une transformation de ses équipements. Les voitures pourront continuer à y circuler depuis la place Saint-Pierre en direction du centre-ville. Cependant, les places de stationnement qui y étaient présentes seront supprimées au profit de la création d’une piste cyclable. La circulation est en effet dangereuse pour les cyclistes à l’heure actuelle, la rue étant très étroite et empruntée par de nombreux automobilistes.

Les travaux d’aménagement du musée des Augustins se poursuivent

© Spech - shutterstock

Les travaux de réfection du musée des Augustins se poursuivent cette année, avec pour projet d’améliorer l’accessibilité du site à tous les publics, et en particulier aux personnes à mobilité réduite. Pour parvenir à cette fin, le musée se dote d’un nouveau pavillon, en pierre, résolument contemporain. On y trouvera un nouvel accueil mis aux normes, un ascenseur dédié aux personnes à mobilité réduite et une boutique.

Ces travaux s’accompagneront également de la réfection des verrières du musée construites par l’architecte Viollet-le-Duc au XIXème siècle. Ce projet urbain, retardé par la crise du Covid-19, devrait s’achever en 2023. C’est à cette date qu’est programmée la réouverture totale du musée, avec l’inauguration de sa nouvelle entrée.

Sens-unique sur la Grande rue Saint-Michel

Voici un autre projet concernant la voirie et la place de la voiture dans l’espace public : des expérimentations vont avoir lieu concernant la circulation en sens unique dans la Grande rue Saint-Michel. Ces études auront lieu entre mars et décembre 2022. Elles s’insèrent dans un contexte de rénovation du cœur de quartier Saint-Michel, où de nombreux programmes immobiliers neufs sont en cours de développement.

Ce nouveau projet a pour objectif de grandement réduire le parc automobile de la ville, et de supprimer la circulation d’environ 3 000 voitures dans ce grand axe du centre-ville. Ce sens unique commencera au départ du boulevard des Récollets en direction de Palais de Justice. Les voitures ne pourront plus se garer que d’un côté de la rue. La circulation dans les deux sens sera néanmoins maintenue pour les bus, les vélos et les voitures devant l’ancienne prison et la sortie de métro Saint-Michel-Marcel-Langer.

En vue d’expérimenter ce sens unique, des travaux d’aménagements auront lieu au cours des vacances de février 2022. Ces études de territoire interviennent dans un véritable contexte de dynamisation du quartier Saint-Michel, où l’aménagement des espaces publics donne lieu à de nouveaux programmes immobiliers et à la création de logements neufs. Le visage du quartier, marqué par l’aménagement de la prison Saint-Michel , se transforme en effet radicalement.

Mise en service du téléphérique urbain Téléo au deuxième trimestre 2022.

© Spech - shutterstock

Très attendu, le téléphérique urbain Téléo devrait être mis en service au cours du deuxième trimestre 2022. Cette infrastructure câblée avait été contrôlée en fin d’année 2021. Elle relie l’Oncopole à l’Université Paul-Sabatier, et permet notamment de rejoindre facilement l’hôpital de Rangueil qui n’était, jusque-là, desservi que par une navette.

Si tout se passe bien, les cabines du téléphérique devraient embarquer leurs premiers passagers à partir de la fin du mois d’avril. Le téléphérique devrait faire un mois de “marche à blanc” pour s’assurer de la sécurité de l’installation avant sa mise en service. Ce projet, entamé en juillet 2019, constitue l’un des téléphériques urbains les plus longs jamais construits.

Début des appels d’offre pour la troisième ligne de métro

L’enquête publique environnementale concernant le chantier de la troisième ligne de métro devraient se clore à la fin du mois de janvier 2022. Les appels d’offre pour les travaux de construction de la troisième ligne de métro pourront ensuite être lancés. La construction des premiers tunnels devrait ainsi débuter à la fin de cette année 2022. Il en sera de même pour quelques stations de métro souterraines et aériennes, et pour le viaduc de Labège.

Ce projet, retardé plusieurs fois, va prendre du temps. Il permettra notamment de mieux relier le centre-ville de Toulouse avec les bassins d’emploi de la Métropole. La troisième ligne partira de la gare de Labège, passera par l’écoquartier de Montaudran et le centre-ville, et permettra d’aller jusqu’à Colomiers. Elle permettra également d’accéder plus facilement aux nombreuses entreprises du secteur aéronautique qui se situent aux alentours de Blagnac. D'après les dernières estimations de Tisséo, la construction de la troisième ligne devrait s’achever en 2028.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
05 61 21 79 49
Partager sur