La Cartoucherie Toulouse : Quelle différence avec un quartier lambda ?

Temps de lecture estimé à environ 9 minutes.
Avatar de l'auteur "Morgane Caillière" Morgane Caillière

le 04 mai 2022

[ mis à jour le 19 mai 2022 ]

SOMMAIRE

Lancé il y a 10 ans, labelisé écoquartier en 2017, terminé en 2025, le quartier de la Cartoucherie est avec la Grave et Montaudran le chantier qui fait parler de lui dans les salons toulousains. 1000 recherches mensuelles en ligne pour “cartoucherie Toulouse”. Des kilomètres d’articles sur la toile, des avis et des pronostics divergents... Alors en quoi ce quartier pilote de l’immobilier neuf à Toulouse se distingue-t-il de ses voisins ?

La Cartoucherie de Toulouse en (très) bref

L’écoquartier de La Cartoucherie affiche l'ambition de concilier densité, éco-responsabilité et mixité sociale. Le projet initial doit proposer à ses habitants un modèle de vivre ensemble innovant, écoresponsable et participatif.

La Cartoucherie accueille d'ores et déjà 2 800 habitants sur les 6 400 prévus dans sa version finale. En mai 2022, 1 500 logements ont été livrés sur les 3 100 annoncés. Parmi eux 30% d’habitat collectif, 35 % de logement social, 25 % de logements en accession aidée et 40 % de logements en secteur privé pur (ou secteur libre).

Le nouveau quartier toulousain est articulé autour d’un tiers lieu de commerces, de restauration et de culture à l’image du Lieu Unique de Nantes. Il héberge également de l’habitat participatif, des immeubles présentant une démarche poussée “immobilier durable” et une alimentation en énergie plus responsable.

Pourquoi La Cartoucherie est un Écoquartier ?

La cartoucherie est un écoquartier, soit. Mais comment ce néologisme se traduit-il concrètement ?

Pour commencer, les concepteurs des lieux ont porté un soin particulier à la végétalisation de l’environnement. Lors de la conception de la Cartoucherie, les urbanistes ont dessiné une trame verte. Traduisez des chemins bordés de végétaux entre les différents points d’intérêt du site.

La promenade jardinée traverse le quartier depuis l’avenue de Grande Bretagne jusqu’aux jardins du Barry en passant par le centre des Halles à l’entrée nord des Halles. Les différentes résidences d’habitation sont dans leur majorité articulées autour d’îlot centraux végétaux réservés aux habitants du programme.

©Dome LifeThibaan - Shutterstock

Cartoucherie : Les détails qui font la différence

Le terrain du quartier de la Cartoucherie accuse une légère pente conçue de façon à orienter les eaux de pluie dans la promenade jardinée. Les terres des travaux sont utilisées afin d’assurer le drainage des eaux vers les noues d’infiltration.

Pour le tri des ordures ménagères, le quartier de la Cartoucherie est équipé de colonnes de tri enterrées le long des voies, dans des espaces dédiés aux équipements urbains appelées les bandes actives. Sur ces mêmes bandes courant le long des résidences, l’ensemble des équipements nécessaires à la fluidité de la vie de quartier : éclairage, arceaux pour vélos, places de parking pour les Personnes à Mobilité Réduite et stationnements temporaires de livraison.

Outre la recherche d’une conception bioclimatique : isolation thermique, maîtrise des expositions solaires pour limiter la surchauffe des logements en été et optimiser lumière et chaleur naturelle en hivers, l’ensemble des bâtiments seront équipés de mode de production d’énergie issue de l’incinérateur à déchets du Mirail.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
05 61 21 79 49

La Cartoucherie : Un réseau de chaleur (et de refroidissement) écoresponsable

Les programmes immobiliers neufs de la Cartoucherie sont alimentés par le réseau de chaleur urbain fourni par l’usine d’incinération à déchets ménagers du quartier du Mirail.

Si ce type d’installation existe depuis plusieurs décennies à Toulouse ou dans d’autres grandes métropoles, c’est en revanche le premier réseau en France à savoir produire du froid par le même biais. Intégralement fourni en énergie par la valorisation des ordures de l’usine d’incinération, ce réseau urbain permet de fournir 1,7 GWh de froid.

Ce réseau chaud-froid, géré par l’entreprise Eneriance doit fournir 3 500 logements et 78 000 m2 de bureaux d’ici 2025.

Dans l’écoquartier La Cartoucherie, nous avons fait le choix d’une source d’énergie fatale déjà exploitée par Toulouse Métropole : l’énergie issue de l’incinérateur du Mirail. Le réseau a été étendu jusqu’à l’écoquartier et le montage totalement maîtrisé par la collectivité, avec la SETMI qui exploite la ressource et Coriance qui assure la distribution. Nous sommes ici à 80 % d’énergie renouvelable et de récupération utilisée. L’ambition y est décuplée, puisqu’il concerne les logements mais aussi les locaux tertiaires. Dans les bureaux, il y a aussi un système froid, avec des machines à absorption qui convertissent l’énergie du réseau de chauffage. Sur le réseau de l’écoquartier de la Cartoucherie, on parle du rejet évité de 1 600 tonnes de CO2/an, pour 14,5 GWh livré par an.

Céline Gislard, directrice du développement chez Oppidea

Outre la satisfaction de contribuer à une consommation énergétique plus durable, les habitants des appartements neufs à Cartoucherie profitent d’un allégement sensible de leur facture d’électricité. Une réduction tournant autour de 7% selon le directeur régional de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, Michel Peyron. Une réduction permise par une énergie produite à moindre coût, mais également par une réduction de la TVA de 20% à 5.5 % qui attrait en France à la production d’énergie renouvelable.

©POWER SOLUTIONS FRANCE

La place de la voiture à la Cartoucherie

Les concepteurs du projet ont souhaité voir la voiture réduite à son utilisation minimum au sein du quartier de la Cartoucherie.

Pour ce faire, ils ont prévu 3 parkings-silos en périphérie des espaces réservés aux logements et commerces. Situés à moins de 300m des habitations, pour garder un équilibre entre confort olfactif, sonore et praticité. Les place PMR et de livraison, seules font exception.

En dehors des 3 axes routiers qui traversent et permettent de rejoindre l’avenue Raymond Badiou, la Voie du TOEC ou l’avenue de Grande Bretagne, les voies de circulation à Cartoucherie sont limitées à une vitesse de 20km/h.

La démarche d’Oppidéa de tenter une diminution du taux de motorisation des ménages du quartier et par voie de conséquence l’espace réservé à la voiture, seule 1/2 place de parking par logement a été aménagée en sous-sol.

Fait novateur, Les 3 parkings silos afférents au quartier sont mutables. Traduction : ils sont conçus de manière à pouvoir évoluer vers d’autres activités : bureaux, commerces où même appartements, si le quartier devait réussir son pari de démotorisation des habitants et travailleurs du quartier.

Une connexion exemplaire aux transports publics

©Maxime Lafage - Wikimedia Commons

Une connexion aux transports publics hors norme est au service des habitants du quartier de la Cartoucherie. Peu si ce n’est aucun quartier Toulousain (en dehors peut-être d’Arènes) sont si bien desservis par les transports en commun.

La Cartoucherie présente en effet la particularité d’être desservie par les 2 lignes du tramway, à deux arrêts du métro, de la gare SNCF Saint Cyprien Arènes et de ses 2 lignes de bus à haute fréquence (L2, L3) et des lignes classiques 14, 34 et 67. Les lignes 45, 63 et 66 Tisséo sont également accessibles en quelques pas du côté de l’avenue de Grande-Bretagne.

En plus de ce service de transport public ultra efficace, 2.5km de piste cyclable sont aménagés au sein du quartier de la Cartoucherie. Un point de rencontre co-voiturage est également au programme. Quant au vélo de la ville en libre-service, 2 bornes sont accessibles à la sortie du quartier : avenue de Grande-Bretagne et Voie du Toec.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
05 61 21 79 49

L’Habitat participatif de la Cartoucherie

Au-delà de la démarche développement durable et gestion des consommations, un écoquartier se doit de développer des lieux de vie tournés vers une mixité sociale accrue.

À la Cartoucherie, un programme d’un genre émergeant invite les habitants à participer à la conception de leurs lieux de vie. Le plus grand programme d’habitat participatif de France contient 90 logements. Il est inauguré à la Cartoucherie en 2018 en présence du maire de Toulouse.

C’est le Groupe HLM des Chalets, qui a réalisé trois des quatre immeubles du programme “Les 4 vents” articulés autour d’un jardin partagé.

Les habitants ont ici choisi de partager un certain nombre de lieux de vie. Parmi les parties communes à disposition de la communauté, salle collective de jeux et de détente dont le planning d’utilisation est actualisé en fonction des actualités et besoins.

Les lieux hébergent également une buanderie, des chambres d’amis. Une salle d’ateliers créatifs et de bricolage, un jardin partagé, une cuisine d’été avec pergola…

Les loyers sont fixés en fonction du quotient familial de chaque ménage. 44 appartements sont accessibles en location-accession, et 5 sur le marché libre en Vefa (Vente sur plan), 23 logements sont quant à eux vendus via une SCIAPP : Société civile immobilière d’accession progressive à la propriété. Un processus d’acquisition réservé aux personnes dont les revenus ne permettent pas le recours à un prêt bancaire. Le futur propriétaire acquiert son logement sur 40 ans, en achetant des parts de la SCI, propriétaire de l’immeuble. Ces parts sont cessibles à tout moment et peuvent être transmises lors d’une succession.

Sur les 152 habitants actuels du programme participatif, 18 nationalités sont présentes. La tranche d’âge va ici du nouveau-né à 95 ans.

Les Places à vivre et commerces de la Cartoucherie

Le quartier de la Cartoucherie est nanti de 3 places, pensées comme des lieux de rencontre, de détente et d’activité qui hébergent les commerces, lieux de sport, de culture et services publics. Les premiers commerces de la Cartoucherie ont été inaugurés en 2019. Sont prévus in fine, 6 000 m² de commerces de proximité.

La Place du Zénith

Située à l’entrée sud de la Halle de la Cartoucherie, la place du Zénith constitue l’ouverture sud du quartier. Une invitation pour les usagers du Zénith de Toulouse à venir se restaurer ou se balader avant les concerts. Les espaces occupés par le parking du Zénith pourraient bénéficier d’une mutation à l’avenir.

La place du Zénith est par ailleurs destinée à recevoir des programmes de logements mais également des commerces, des équipements publics et autres services de proximité.

La Place des Halles

La place des Halles comme son nom l’indique accueille “Les Halles” de la Cartoucherie. Un tiers lieu sans équivalent toulousain si on considère l’étendue de sa surface (13 500M²) et la variété des activités et commerces qui s’installeront ici en mai 2023. Plus d’une vingtaine de stands,1 500 places assises, seront occupés par une large variété de restaurateurs.

Les anciennes halles industrielles du GIAT ou étaient produites poudre et munitions entre la fin du XIXe siècle et les années 90 accueilleront également des activités culturelles, bureaux et autres espaces de coworking.

De nouveaux commerces ont récemment ouverts sur la place : supermarché Carrefour City, salle de sport Fitness Park, brasserie des 500, la boutique solidaire des Munitionnettes. Des commerces de proximités venus compléter les services déjà en place de MB Coiffure, d’une pharmacie, d’une boulangerie et d’un opticien.

Face à la brasserie des 500 un petit marché nouvellement installé propose entre deux étals de fruits et légumes, des huitres de l’île de Ré que l’on retrouve à la carte de la brasserie attenante. Fin 2023, la petite halle sur la place accueillera un cinéma de 4 salles et 400 fauteuils labelisé Art et Essais.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
05 61 21 79 49
Partager sur