Écoquartier Cartoucherie à Toulouse : le programme le plus économe de la ville sort de terre

Temps de lecture estimé à environ 11 minutes.
Avatar de l'auteur "Pierre Ferreiro" Pierre Ferreiro

le 19 octobre 2022

[ mis à jour le 31 octobre 2022 ]

SOMMAIRE

L'écoquartier de la Cartoucherie, vaste projet de réhabilitation d’une ancienne friche industrielle, est une réussite à bien des égards. Riche en programmes neufs écoresponsables, ce quartier directement desservi par le tramway est parvenu à proposer un modèle à vivre participatif faisant la part belle à la mixité sociale. Mais il n’en a toujours pas fini d’innover.

En effet, ce quartier emblématique se prépare à l’ouverture prochaine des halles de la Cartoucherie, qui tendent à devenir le plus grand tiers-lieu de France. Et, quasiment en même temps, le programme affichant la plus haute performance énergétique de la ville va émerger à quelques pas du chantier. Présentation de ce projet qui servira sans aucun doute de guide pour le futur de l’ immobilier neuf à Toulouse.

Écoquartier Cartoucherie à Toulouse : le premier programme E3C1 de l’agglomération

L’écoquartier de la Cartoucherie à Toulouse, véritable moteur en termes de programmes immobiliers neufs dans l’agglomération, va bientôt accueillir une résidence avant-gardiste. Le premier programme E3C1 de la Ville rose va en effet bientôt investir le quartier, et afficher la plus haute performance énergétique du territoire. Présentation du projet.

© Vinci

Le label E3C1

Cette nouvelle résidence se présente comme un modèle en termes de respect de l’environnement et de performance énergétique, celle-ci étant détentrice du label E3C1. Ce label expérimental est délivré aux programmes immobiliers dont le permis de construire a été déposé après le 1er juillet 2022 et qui ne sont pas encore soumis à la RE2020. Si ce label est associé à un DPE A, il peut notamment permettre aux investisseurs d’investir en loi Pinel+, pour une courte période.

Le label E+C- témoigne de la performance énergétique du bâtiment, ainsi que de ses émissions de gaz à effet de serre. Pour se faire, il se base sur une analyse de son cycle de vie, prenant en compte les émissions du bâtiment de sa construction à sa démolition. Pourquoi parle-t-on ici de programme E3C1 et pas E+C- ? Car ces deux numéros ont une signification bien précise.

Un projet écoresponsable et végétalisé

Afin de réduire les émissions de carbone du projet, les promoteurs sont parvenus à trouver des solutions innovantes, notamment en ce qui concerne les déchets liés aux travaux de construction. Ils visent notamment à valoriser environ 70% des déchets de chantier. Ces derniers pourront par exemple être recyclés et réutilisés dans la fabrication d’autres matières premières.

En parallèle, une place particulièrement importante sera accordée à la végétalisation de la résidence. Le projet comptera ainsi 900m² de terrain non bâti, soit 30% de la parcelle. Cet espace sera voué à devenir un jardin commun paysager, accueillant une flore variée, avec quatre essences d’arbres et une vingtaine d’espèces végétales. De même, plus de 600 m² de toitures seront végétalisées, et un potager partagé prendra place dans la résidence.

Là encore, la valorisation des déchets sera de mise, avec la mise en place d’une zone dédiée au compost. Les déchets de taille des espaces verts et ceux du potager pourront ainsi être réutilisés afin de servir d’engrais pour les plantes de la résidence.

© Vinci

Des logements économes en énergie

Tout est pensé afin de réduire les besoins énergétiques des logements de la résidence. Par exemple, les briques rouges typiques de l’architecture toulousaine vont ici être utilisées pour leurs vertus isolantes, en plus de leur aspect esthétique. Leur couleur claire permettra notamment de minimiser la chaleur des logements pendant l’été. Cette isolation thermique est par ailleurs renforcée par divers procédés de construction.

En parallèle, la plupart des appartements seront traversants, ou à double exposition. Cela permettra de ventiler plus facilement les intérieurs en été, et ainsi d’éviter de recourir à l’usage de la climatisation. En hiver, les larges ouvertures des logements permettront de mieux capter et retenir la lumière du soleil, afin de limiter les besoins en chauffage.

Il faudra également relever que chaque appartement de la résidence sera, comme pour la plupart des programmes immobiliers de la Cartoucherie, directement relié au réseau de chaleur urbain du Mirail. Cette solution de chauffage écologique permettra aux habitants de faire d’importantes économies d’énergie.

Un programme prenant en compte les enjeux sociaux de la Cartoucherie

Il n’y aura pas que des logements dans ce nouveau programme. Celui-ci comportera également plusieurs boutiques, avec 700m² de locaux commerciaux, ce qui va par conséquent élargir l’offre déjà importante de commerces de la Cartoucherie.

Celui-ci inclura également une crèche, pour le plus grand plaisir des parents, mais pas uniquement. En effet, un cheminement piéton sera créé entre la crèche et l’Ehpad voisin afin d’égayer le quotidien des résidents de l’établissement. Cela permettra également de favoriser les échanges intergénérationnels, et ainsi, de répondre aux ambitions de mixité sociale de la Cartoucherie.

Tous les détails sur ce programme E3C1
Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
05 61 21 79 49

L’écoquartier de la Cartoucherie à Toulouse : un modèle à suivre

Ce nouveau projet s’intègre parfaitement dans l’écosystème du quartier de la Cartoucherie, qui se présente comme un modèle pour l’immobilier neuf à Toulouse et en France. Préservation de l’environnement, mixité sociale, infrastructures, commerces de proximité... l’écoquartier est une réussite à de nombreux égards. Il devrait, de plus, connaître un regain de dynamisme avec l’ouverture prochaine de la halle de la Cartoucherie.

©Kuremu Sakura — Wikimédia

La Cartoucherie à Toulouse : une grande importance accordée à l’environnement

Si la Cartoucherie est qualifiée d’écoquartier, c’est notamment parce qu’elle est le fruit d’une politique d’urbanisme faisant la part belle à l’environnement et aux espaces verts. Des cheminements végétalisés ont notamment été dessinés entre les principaux points d’attraction du site. De même, la majorité des programmes immobiliers présents sont construits autour de cœurs d’îlots végétalisés, pour le bien-être des habitants.

Des efforts ont également été réalisés au sujet de la gestion des eaux pluviales, avec la mise en place d’une légère pente orientant les cours d’eau vers la végétation lors des intempéries. Les terres des travaux de construction sont également exploitées afin d’assurer le drainage des eaux vers les noues d’infiltration. Le recyclage a aussi été mis à l’honneur avec la mise en place de colonnes de tri sur les bandes actives du quartier, dédiées aux équipements urbains.

Et c’est sans compter sur les critères selon lesquels sont bâtis les programmes neufs de la Cartoucherie, aux ambitions éco-responsables. Double-orientation, logements traversants, isolation thermique renforcée et espaces extérieurs communs et privatifs se retrouvent ainsi dans la plupart des logements de l’écoquartier, majoritairement éligibles à la loi Pinel.

La Cartoucherie à Toulouse : des enjeux en termes de mobilité verte

Le quartier de la Cartoucherie à Toulouse fait la part belle aux transports en commun et aux mobilités décarbonées. Le quartier est, d’une part, entièrement traversé par la ligne 1 et la ligne 2 du tramway. Les habitants peuvent ainsi facilement rejoindre Aussonne, l’aéroport de Blagnac, le centre-ville de Toulouse, ou encore le métro.

Car le tramway a l’avantage de relier directement les deux lignes du métro Toulousain, à savoir la ligne A aux Arènes et la ligne B à la station Palais de Justice. Bientôt, les habitants de la Cartoucherie auront encore une option supplémentaire pour se déplacer. En effet, ils pourront directement emprunter la troisième ligne du métro à la station Jean Maga, à proximité de l’hôpital Purpan à partir de 2028.

Il faut également relever le fait que de nombreux aménagements et équipements cyclables ont été implantés dès la création du quartier afin de favoriser l’usage des mobilités douces. Les urbanistes en charge du projet ont également souhaité réduire l’emprise de la voiture dans le quartier, avec la création de 3 parking-silos en périphérie. Tout a donc été fait afin de populariser l’usage des mobilités décarbonées.

©Kuremu Sakura - CC BY-SA 4.0

La Cartoucherie à Toulouse : une multitude de commerces et d’infrastructures

Si la Cartoucherie séduit autant d’habitants, c’est aussi qu’elle a plus d’une corde à son arc. La construction de l’écoquartier s’est organisée autour de la création de 3 places différentes, qui ont été pensées pour être de véritables lieux de rencontres pour les habitants. Les commerces de proximité, les équipements sportifs, les établissements culturels et les services publics devraient s’y multiplier.

Au total, 6000 mètres carrés de commerces sont prévus dans le quartier. Depuis 2014, ils sont de plus en plus nombreux à investir les environs de la Place centrale, qui s’est agrémentée d’une boulangerie, d’un supermarché, d’un salon de coiffure, d’une pharmacie et d’une salle de sport. Dix nouveaux commerces y ont été livrés durant l’été, et d’autres devraient encore faire leur apparition.

Sans oublier que le quartier dispose de son propre groupe scolaire, mêlant école maternelle et primaire. Il disposera aussi bientôt de sa propre crèche, intégrée au programme E3C1, dont la livraison est prévue au troisième trimestre 2023.

Tous nos appartements en vente à la Cartoucherie
Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
05 61 21 79 49

Les halles de la Cartoucherie : un projet d’envergure attendu par tous les toulousains

C’est la partie la plus attendue du projet, qui doit structurer l’ensemble de l’écoquartier : celui des Halles de la Cartoucherie. Voici ce que l’on pourra trouver dans ce lieu au passé industriel, unique à Toulouse, dont la livraison est attendue en 2023.

©Kuremu Sakura - CC BY-SA 4.0

La Cartoucherie à Toulouse : une Histoire militaire

Comme le nom de l’écoquartier l’indique, pas si subtilement que ça, l’Histoire du lieu où est implanté la Cartoucherie est essentiellement militaire et industrielle, et ce, depuis 1792. Les halles, en cours de réhabilitation, abritaient un atelier de fabrication de cartouches. Elles ont été érigées au cours de la première guerre mondiale, avec une production visant à soutenir l’effort de guerre.

Cette production a été relancée au cours de la seconde guerre mondiale. Cette activité militaire a longtemps continué, jusque dans les années 90. Le groupe GIAT Industries, qui a pris la direction du lieu, a souhaité reconvertir son activité vers l’électronique, sans succès, amorçant la fermeture du site en 2005. Le projet de réhabilitation des halles a ainsi pour but de donner une nouvelle vie et une nouvelle direction, plus festive, à ce lieu chargé d’Histoire.

La Cartoucherie à Toulouse : les halles gourmandes

C’est un projet qui met l’eau à la bouche du tout Toulouse : celui des Halles Gourmandes. Il s'agit d’ailleurs de l’élément moteur de ce chantier de réhabilitation, qui tend à faire de la Cartoucherie un lieu rayonnant à travers la Métropole. Au programme, 25 stands devraient faire leur apparition dans 3000m² d’espace dédié.

L’objectif principal de ce nouveau lieu est de proposer des repas pouvant convenir à tout le monde, et surtout, à toutes les bourses. Du menu complet et recherché à destination des hommes d’affaires, aux snacks sur le pouce pour les étudiants : le projet est orienté autour de la mixité sociale. Cuisines du monde, cuisine locale, ateliers de cuisine ouverts à tous sont au programme, de même qu’un bar central et un coffee shop pour se désaltérer.

©Olybrius - Shutterstock

Les halles de la Cartoucherie à Toulouse : un tiers-lieu innovant

Les halles de la Cartoucherie prendront essentiellement la forme d’un tiers-lieu, dont les contours ressemblent à ceux de l’Espace Darwin à Bordeaux. En plus de la halle gourmande, 4 pôles d’activités supplémentaires seront proposés, dont un espace de bureaux et de coworking, très en vogue à l’heure actuelle. Une travée verte prendra également place à l’extérieur afin de créer un ensemble harmonieux propice à la flânerie.

On y trouvera également un pôle culturel, qui comprendra une salle de spectacles modulable et un espace de travail et de création pour les artistes. Une autre halle devrait abriter un cinéma multiplex de quatre salles, et ainsi devenir le cinéma de proximité de la rive gauche de Toulouse.

Enfin, les activités sportives et le bien-être seront mis à l’honneur dans une halle de 3000m². Celle-ci comprendra un espace fitness de 800 m² avec salle de cours collectifs, vélos d’intérieurs, machines de cardio et terrains de squash. Un grand espace de 2000m² dédié à l’escalade sur blocs y sera également implanté, ainsi qu’un espace bien-être proposant notamment des activités de yoga et de sophrologie.

Tout savoir sur la reconversion des Halles de la Cartoucherie
Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
05 61 21 79 49
Partager sur