Gros plan sur les futures passerelles Rapas & Empalot

Temps de lecture estimé à environ 9 minutes.
Contrôles :
Avatar de l'auteur "Pierre Ferreiro" Pierre Ferreiro

le 18 janvier 2024

[ mis à jour le 18 janvier 2024 ]

SOMMAIRE

L'évolution urbaine de Toulouse prend une nouvelle dimension avec l'émergence des passerelles Rapas et Empalot, des structures audacieuses qui redéfinissent l'accès à l’île du Ramier, futur Central Park de la ville. Ces passerelles, au-delà de leur fonctionnalité, symbolisent l'union entre modernité architecturale et préservation environnementale. Elles ne se contentent pas de relier des quartiers, elles tissent un lien entre un passé industriel et un avenir axé sur le développement durable et le bien-être des citadins.

Ces projets d'envergure ne manqueront pas d’avoir une influence sur le secteur de l’ immobilier neuf à Toulouse. La Passerelle Empalot, en particulier, ouvre un accès privilégié au futur poumon vert de Toulouse, tout en offrant une nouvelle perspective panoramique sur la ville. Elle est représentative de la métamorphose en cours dans le secteur d’Empalot, où se construisent des infrastructures et des logements flambants neufs.

Ces nouvelles passerelles vont ainsi améliorer la qualité de vie des riverains, grâce à une mobilité repensée plaçant à proximité des espaces verts d'exception. Cette transformation urbaine, où la nature s'invite au cœur de la ville, promet de faire de Toulouse une ville plus verte.

Découvrez toutes les informations sur ces passerelles dont l’inauguration est prévue plus tard au cours de l’année 2024. Apprenez-en davantage sur leur impact sur l'immobilier neuf, le développement durable, et la qualité de vie à Toulouse, et sur le rôle important de ces structures dans la conception d'une ville plus verte, plus connectée et plus humaine.

Le projet d’un Central Park toulousain sur l’île du Ramier

Future passerelle Rapas – Le théâtre de verdure du Ramier
©Joachim Hocine — Wikimédia Commons (CC BY-SA 4.0)

Le projet ambitieux de transformer l'île du Ramier en un "Central Park" à Toulouse marque une étape importante dans la rénovation urbaine de la ville. Cette initiative vise à métamorphoser une zone jadis dominée par des structures industrielles en un espace vert luxuriant, une bouffée d'air frais au cœur de l'urbanisme dense de Toulouse.

L'aménagement envisagé pour ce parc comprend notamment :

L'idée maîtresse est de créer un lieu où nature et activités urbaines coexistent en harmonie, offrant aux Toulousains et aux visiteurs un espace de détente et de rencontre privilégié.

Ce "Central Park" toulousain n'est pas seulement un projet d'aménagement paysager ; il représente une vision de la ville de demain, où l'environnement urbain et la nature s'entremêlent pour améliorer la qualité de vie des habitants. Les problématiques causées par les fortes températures de l’été et les îlots de chaleur urbain ont d’ailleurs eu tendance à souligner l’importance de créer des espaces verts en ville.

La réalisation de ce parc marque une sorte de renaissance pour l'île du Ramier, car il va transformer un espace sous-exploité depuis le départ du parc des Expositions en un véritable havre de verdure et de vie. Il s'agit d'une pièce maîtresse dans le puzzle du renouvellement urbain de Toulouse, une initiative qui changera le visage de la ville et enrichira l'expérience urbaine pour les générations à venir.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous

Les passerelles Rapas-Robert Poujade et Empalot

Future passerelle Rapas – La passerelle Empalot en cours de construction
©Luna Lyons — Wikimédia Commons (CC BY-SA 4.0)

Les passerelles Rapas-Robert Poujade et Empalot sont des éléments clés du projet Grand Parc Garonne à Toulouse, qui visent à mettre en valeur le patrimoine naturel de la Garonne et de ses rives. Il s’agit de ponts piétonniers et cyclables qui relient des quartiers de la rive droite et de la rive gauche de Toulouse à l'île du Ramier, futur site du "Central Park" toulousain. Ces structures, par leur conception innovante et leur esthétique moderne, marquent un engagement en faveur du développement durable et de la mobilité douce.

Les passerelles, avec leurs longueurs impressionnantes et leur design élégant, offrent un parcours pratique pour les déplacements quotidiens et un point de vue panoramique sur le fleuve Garonne et les espaces verts environnants. Leur intégration dans le paysage urbain a été pensée pour minimiser l'impact environnemental tout en maximisant l'accessibilité et le confort pour les usagers. Elle encourage ainsi la marche et le cyclisme, contribuant à réduire la dépendance aux véhicules motorisés et à promouvoir un mode de vie plus sain.

La passerelle Rapas-Robert Poujade

La passerelle Rapas-Robert Poujade relie directement l’île du Ramier à la rive gauche de Toulouse, au niveau du quartier Croix-de-Pierre. Son accès est proche de l’avenue de Muret, une artère vivante et riche en commerces à l’atmosphère villageoise, ainsi que de la station de tramway du Fer à Cheval. D’une hauteur de 70 mètres et d’une longueur de 150 mètres, cette passerelle devrait être ouverte au public d’ici quelques mois.

La passerelle Empalot

Le quartier d'Empalot bénéficie directement de cette nouvelle connexion et devrait trouver un regain de vitalité avec cet ouvrage. La passerelle facilite l'accès aux nombreuses commodités de l'île du Ramier, tout en ouvrant le quartier à de nouvelles opportunités de loisirs et de détente. Elle relie directement le cœur du quartier, ses commerces, ses infrastructures et sa station de métro, faisant d’Empalot un nouveau lieu de passage privilégié pour les promeneurs souhaitant se rendre sur l’île du Ramier.

Impact sur la mobilité et l’urbanisme

L'introduction des nouvelles passerelles Rapas-Robert Poujade et Empalot à Toulouse, marquent un tournant dans la mobilité urbaine et l'urbanisme de la ville. Ces structures représentent un changement fondamental dans la manière dont les habitants interagissent avec leur environnement urbain.

Elles permettront notamment d’accéder facilement à l’île du Ramier, une grande île au cœur de Toulouse qui reste paradoxalement relativement difficile d’accès. Celle-ci n’est en effet connectée au reste de la ville que par le Pont Saint-Michel, le pont Pierre de Coubertin, la passerelle de la Poudrerie et le périphérique. Ces ouvrages d’art ont un désavantage de taille pour ceux qui veulent marcher : ils sont principalement pensés pour les voitures, ou se trouvent dans des secteurs où la circulation dense, tant et si bien qu’il peut être difficile, voire dangereux, de s’y rendre à pied. Seul le pont Saint-Michel est pensé pour le confort des piétons, mais il se trouve tout au nord de l’île, relativement loin de ses commodités.

En encourageant les mobilités douces, les passerelles facilitent des modes de transport plus écologiques et sains, tels que la marche et le vélo, réduisant ainsi la dépendance à la voiture dans la ville. Leurs emplacements incitent également les riverains de l’agglomération à emprunter le métro ou encore le tramway pour se rendre sur l’île du Ramier, favorisant ainsi l’usage des transports en commun.

La mise en place de ces passerelles améliore considérablement la connectivité entre les quartiers du Sud de l’agglomération, rendant des zones auparavant isolées plus accessibles. Ces passerelles viennent ainsi créer de nouvelles liaisons douces au-dessus de la Garonne, qui manquaient au Sud de la ville. C’est une des raisons qui a notamment mené à la création du téléphérique urbain, qui permet de relier l’Université Paul Sabatier, l’hôpital Rangueil et les côteaux de Pech David, et l’Oncopôle sur la rive gauche.

Cela a un impact direct sur l'urbanisme, car cela ouvre des possibilités pour un développement plus intégré et équilibré de la ville. En connectant des zones telles que Croix-de-Pierre, Empalot et l'île du Ramier, les passerelles contribuent à une meilleure distribution des espaces publics et des services, permettant une plus grande cohésion urbaine.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous

Dynamisation des secteurs reliés

Future passerelle Rapas – La place commerçante d’Empalot
©Kuremu Sakura — Wikipédia Commons (CC BY-SA 4.0)

La construction des passerelles Rapas-Robert Poujade et Empalot à Toulouse joue un rôle crucial dans la dynamisation des quartiers qu'elles relient, c'est-à-dire Croix-de-Pierre et Empalot. Ces structures ne se contentent pas de faciliter la mobilité ; elles stimulent également le développement économique et social des quartiers environnants.

À Empalot

L'amélioration de l'accès à l'île du Ramier via ces passerelles augmente l'attractivité des quartiers avoisinants. Cela se traduit par un intérêt accru pour l'immobilier, des investissements dans les commerces locaux et une valorisation des espaces publics. Le quartier Empalot en bénéficiera certainement le plus, celui-ci faisant l’objet d’un important projet de renouvellement urbain.

Les anciennes barres d’immeubles du quartier sont en effet en cours de démolition, au profit de la construction de 1900 logements neufs, qui devraient tous être livrés d’ici 2030. Afin de répondre à la densification du quartier, ses infrastructures, et notamment ses groupes scolaires, vont être élargis. Le quartier bénéficie également désormais d’un centre culturel, et sa place commerçante a connu un important réaménagement. Il accueillera d’ici peu des professionnels de santé.

Avec une nouvelle connexion à l’île du Ramier, qui promet d’être l’espace vert le plus en vue de l’agglomération avec ses tous nouveaux équipements sportifs, culturels, et ses aménagements, l’attractivité d’Empalot ne devrait faire qu’augmenter. Proximité avec le centre-ville, commerces, services, espaces culturels, espaces verts : le quartier dispose aujourd’hui de tout le nécessaire, et de nombreux logements neufs en vente !

Sans oublier qu’Empalot est un quartier prioritaire de la ville, ce qui représente un avantage de taille pour les investisseurs ! En effet, ceux-ci pourront facilement bénéficier des anciens taux pleins du Pinel, actuellement associés à la loi Pinel Plus, qui sont de 12% pour 6 ans de location, 18% pour 9 ans ou 21% pour 12 ans. Ils n’auront pour cela qu’à remplir les critères associés à la loi Pinel, sans avoir à se soucier des nouveaux critères exigés par le Pinel Plus.

Nos appartements neufs disponibles à Empalot

À Croix-de-Pierre

Le secteur de Croix-de-Pierre, avec ses appartements donnant sur la Garonne et ses longues pistes cyclables, est très apprécié dans l’agglomération. Directement desservi par le tramway, il bénéficie d’une certaine proximité avec la ligne A du métro et de la présence d’un grand nombre de commerces, notamment sur l’avenue de Muret. Il bénéficie également de la proximité de quelques espaces verts, comme le parc Fontaine Lestang La Biscotte et la Prairie des Filtres.

Avec cette passerelle, les habitants de Croix-de-Pierre pourront bientôt facilement accéder à un tout nouvel espace vert riche en équipements et en animations. Cependant, le quartier ne bénéficie pas du même dynamisme en termes de construction de logements neufs, et il peut donc être plus compliqué d’y trouver un appartement.

Tous nos appartements neufs à Croix-de-Pierre

D’autres passerelles au programme

D’autres passerelles en direction de l’île du Ramier sont prévues pour les années à venir. L’une d’entre elles partira directement du quartier Saint-Michel, tandis qu’une autre desservira l’avenue de Muret, mais bien plus bas cette fois-ci, en-dessous du Pont de la Croix de Pierre. Celles-ci devraient être érigées à l’horizon 2030, sans plus de précisions.

Des travaux de rénovation vont également être menés sur la passerelle de la Poudrerie à l’horizon 2025.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
Partager sur